septembre 17, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

Tokyo 2020. Pologne – France en quarts de finale de volley-ball. Les gros mots de Spiridono

L’équipe Piano-Cervoni a défait le Canada 3-0 aux Jeux olympiques de Tokyo. Le journaliste de Polsat Jersey Milevsky a commenté le succès de Biało-Czerwonych sur Instagram. “L’Equipe a gagné !!” – Il a écrit en publiant une photo de nos délégués sur le devant avec Mike Cubic et Bardos Curek.

Le poste de journaliste polonais a été durement critiqué par l’ancien joueur de l’équipe nationale russe Alexei Spiridonov, connu pour sa haine des pôles. “Lorsque **” – Il a écrit en polonais.

Le calomniateur Spiridono

Le Russe contesté a un certain nombre de scandales similaires sous son contrôle. En 2019, il a insulté l’actuel capitaine du piano-Cervonic, Mike Cubia. Lors de la Coupe du monde 2014 en Pologne, ses costumes étaient bruyants lorsqu’il était dans l’équipe. Pendant le match, les Russes ont fait semblant de tirer sur les spectateurs. Dans des interviews, il a déclaré : “La Pologne est un pays pourri et ne se qualifie pas pour la finale de la Coupe du monde.” Spiridonov a provoqué un scandale lorsqu’il a craché sur le député du PiS de l’époque, Marek Matuszewski, qui cherchait les poteaux lors du match contre la Russie.

La Pologne affrontera la France en quarts de finale des JO

Les délégués polonais, contrairement à la star dépassée du volley-ball russe, poursuivent leur combat pour la médaille olympique. En quart de finale – impossible pour nos volleyeurs depuis de nombreuses années – l’équipe nationale polonaise jouera contre la France. Tout d’abord, l’affrontement était prévu pour le 3 août à 2h00 CET. Cependant, le soir du 1er août, nous affronterons les trois couleurs majeures à un moment différent — le match Pologne-France aura lieu à 14h30 Pologne.

READ  Best Poele A Pancakes: les meilleurs choix pour tous les budgets

A lire aussi :
Corona virus. Spiridonov critique les limites : les clowns, tôt ou tard on mourra tous