octobre 25, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

“Terrible coup de poignard dans le dos.” La France est furieuse contre l’Australie

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré jeudi que l'”accord du siècle” de 56 milliards de yens de l’Australie pour la fourniture de sous-marins français était un “contrecoup” et une “politique brutale à la Donald Trump”.

Cela signifie une crise diplomatique

-Ajoutée.

De quoi s’agit-il? Les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie ont signé hier un accord de sécurité spécial appelé AUKUS. C’est l’accord contre la Chine. Ainsi, l’attention des États-Unis s’est déplacée avec succès vers le Pacifique. Le président Joe Biden a qualifié les deux pays de “plus proches alliés de l’Amérique”.

Les trois États signataires de l’accord échangeront des technologies, impliquant notamment des échanges militaires. Cela a de sérieuses implications pour la France car en 2019 Canberra a signé un accord avec l’équipe navale française pour construire des sous-marins nucléaires (éventuellement 12). La valeur du contrat est de 56 56 milliards. Selon Paris, c’est “l’accord du siècle” qui donnera à l’Australie une autonomie dans le domaine de la défense. Bien sûr, l’Australie construira des sous-marins. Mais en termes de technologie britannique et américaine.

C’est la vie. Le monde est une forêt

– Tweet Gerrard Aratt, ancien ambassadeur de France en Israël. Pourtant, les autorités parisiennes ne sont pas convaincantes et ne veulent pas “laisser l’affaire comme ça”.

Ce ne est pas encore terminée. Nous demandons des éclaircissements. Nous avons un accord intergouvernemental que nous avons signé avec grand luxe en 2019, qui crée des obligations spécifiques. Comment vont-ils s’en sortir ?

– a demandé Jean-Yves Le Trian. La ministre des Forces armées, Florence Barley, a qualifié la résiliation de l’accord de “mauvaise nouvelle” et de “violation d’un mot”.

Face à des défis sans précédent dans la région Indo-Pacifique, le choix des Etats-Unis de passer d’un partenariat structuré avec l’Australie à une amitié européenne et un partenaire comme la France… seule la France peut constater et regretter le manque de stabilité. “

– Il ajouta. Selon Le Trian, Biden a traité la France, un important allié européen, “pire que Donald Trump”. Comme l’insiste le quotidien Le Figaro, le président démocrate “parle de pluralisme et, quant à lui, mène une politique unilatérale, ignorant notamment ses partenaires européens”.

READ  France : les funérailles passionnantes de Bernard Toby avec les fans de l'Olympique de Marseille

Cela montre en outre que l’Europe doit lutter pour “une autonomie stratégique par rapport aux États-Unis”, selon le chef du ministère français des Affaires étrangères. Pendant ce temps, les médias britanniques se réjouissent de la “victoire de Londres”. Le Daily Telegraph a qualifié l’alliance entre les États-Unis, l’Australie et la Grande-Bretagne de “grande victoire de Boris Johnson”, qui n’était pas isolée au niveau international malgré le Brexit.

L’Australie, quant à elle, a rappelé que l’accord sur les sous-marins français était depuis longtemps menacé par les tensions entre la marine française et le gouvernement de Canberra. Controverse sur les coûts de construction navale.

JJW, Politico.eu, Le Figaro, PAP, bbc.co.uk