septembre 17, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

“Le Figaro” : l’Europe veut éviter les migrations d’Afghanistan

2021-08-18 14:42

Libérer
2021-08-18 14:42

fot. -பயான் / / Shutterstock

L’Europe veut éviter les vagues migratoires. La France et l’Allemagne appellent à une réponse commune à Kaboul, soulignant que la crise en Afghanistan pourrait “entraîner des mouvements populaires importants”. Le quotidien Likaro écrit que les politiciens de gauche veulent accepter les réfugiés.

Malgré la position de la gauche française, ses représentants, les autorités locales veulent accepter des réfugiés d’Afghanistan, et le président Emmanuel Macron et les politiciens de droite mettent en garde contre une vague de migration des talibans pour s’emparer du pouvoir en Afghanistan.

Macron signale la nécessité d’accepter les Afghans menacés de répression en prévision de « mouvements de population importants ». Selon lui, le journal français écrit que l’Europe seule ne devrait pas être responsable de la situation actuelle en Afghanistan et des problèmes des demandeurs d’asile.

Il y a des discussions sur la définition d’« immigré » et de « réfugié » en France.

La chancelière allemande Angela Merkel, comme le président Macron, évoque l’afflux « restreint » de réfugiés « particulièrement vulnérables ». La ligue veut éviter les vagues migratoires incontrôlées, a déclaré le Figaro.

Paris et Berlin se préparent à une « initiative européenne » ciblant les pays de transport.

Yannick Jadot, leader de l’eurodéputé et de l’Alliance verte, s’est dit surpris que le leader du pays “déclare que les femmes, les hommes et les enfants fuyant l’enfer des talibans sont avant tout une menace, des immigrés clandestins”.

Le commentaire a été partagé avec d’autres par Adrian Quadennens, vice-président de l’extrême gauche France, qui a déclaré que le discours de lundi du président “avait surpris la France négativement”.

READ  Best Marionettes À Doigts: les meilleurs choix pour tous les budgets

Des représentants du Parti socialiste ont également condamné la position de Macron. « Personnes fuyant le fascisme taliban, les viols et les mariages forcés, journalistes, juges ou maires, des flux migratoires incontrôlés de leurs postes parce qu’elles sont des femmes. Dommage », a répondu l’ancien ministre socialiste Laurent Rosignol.

“Une telle politique est une honte pour notre pays”, a déclaré le socialiste Benoit Haman. (BAP)

ksta / akl / tebe /

La source:BAP