décembre 5, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

Le couteau a été tiré par la police française. Il les a menacés et a crié « Allah Akbar ».

La police française a abattu un homme armé vendredi soir. Selon des responsables, l’agresseur les a menacés lors d’un barrage routier à Columbus, près de Paris. Il a également crié « Alla Akbar » et jeté la bouteille sur les policiers.

Malgré l’opération de résurrection, la vie de l’attaquant n’a pas pu être sauvée. Le journal “Ligigaro” a rapporté que le défunt ne figurait pas sur le dossier terroriste et que son nom n’apparaissait pas encore dans les rapports et dossiers liés aux militants.

L’homme, né en 1990 et résidant à Auln-s-saus-Boise, près de Paris, est connu des services de police pour des problèmes de circulation, de douane et de drogue.

Ministre : Il faut être vigilant

Le ministre de l’Intérieur Gerald Durman a salué le contrôle de la police lors de l’opération antiterroriste, qui a neutralisé l’agresseur.

Voir : zdzkie. Il a tué sa femme avec un couteau et blessé un ami. Le suspect a été arrêté par la police

“Plus que jamais, nous devons être vigilants car, plus que jamais, la police est au premier plan. Merci pour leur courage”, a écrit Durman sur Twitter.

Un autre homme “neutre par pistolet paralysant”

Columbus est “un domaine ouvrier (humain) convivial situé entre Bessons et La Défense, mais il a été abandonné par la communauté et les autorités il y a de nombreuses années”, a expliqué vendredi le maire Patrick Simovich.

READ  Les catholiques veulent rénover l'église. Ils ont lancé la campagne #MyChurchToo

De plus, vendredi, un Bangladais a été poignardé à mort par un tireur assommant qui a menacé les agents de l’immigration de Montrose lors d’une réunion à Paris. La personne n’a pas été grièvement blessée.

wka / PAP, polsatnews.pl

Lire la suite

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles?

Nous sommes dans l’application pour votre téléphone. Consultez-nous !