octobre 25, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

La plupart des Français ne croient pas en Dieu

Selon une enquête menée par l’Institut d’études d’opinion et de marketing (IFOP), les Français non seulement ont de moins en moins foi en Dieu, mais sont de moins en moins intéressés par la religion et moins crédibles dans le débat public, selon l’hebdomadaire Famille Gratian.

L’étude a été menée fin août auprès d’une délégation de 1 018 personnes de plus de 18 ans. Cela montre que les Français sont moins religieux et n’aiment pas les débats religieux. Seulement 49 pour cent se déclarent croyants. Pour les résidents de la France, en 2004, il était de 55 %. La croyance en Dieu est plus courante chez les personnes de 65 ans et plus (58 % croient en Dieu) et de 35 à 49 ans (45 % des croyants).

La religiosité des Français

Le sondage révèle aussi que les Français parlent moins de religion. Trente-huit pour cent le font en famille (« souvent ou occasionnellement »), et seulement 29 % le font. Avec des amis. Ce nombre est clairement en baisse, atteignant 58 % en 2009. Les personnes interrogées ont parlé de sujets religieux avec leur famille et 49 % avec des amis.

Il est clair que les sujets religieux sont souvent abordés par les croyants et les pratiquants (74% l’appellent “souvent ou souvent” en famille, 63% avec des amis), et dans une moindre mesure les croyants et les athées croyants. Dans l’ensemble, 18 pour cent parlent de sujets religieux avec d’autres dirigeants (45 % sont catholiques, 12 % sont catholiques et 13 % sont athées).

Lorsqu’on lui a demandé : « L’épidémie du gouvernement du 19 % vous a-t-elle rapproché de la pratique religieuse ? La réponse positive a été de 40 % : des catholiques (6 % de non-catholiques) et 51 %. Des musulmans. “, au contraire, 79 pour cent.

READ  Best Machine Glace Italienne: les meilleurs choix pour tous les budgets

Selon les actions du pape François, 41 pour cent. Les Français estiment qu’il « défend » « bien » les valeurs de la religion catholique. Il s’agit d’une baisse significative par rapport à 64 pour cent. En 2016 (et seulement 34% en 2008 lors du pontifical de Benoît XVI). En particulier, le pape François perd 4 points de pourcentage chez les catholiques et 25 % chez les catholiques.

catholiques en France

Enfin, des débats récents ont montré que les religions françaises ont de moins en moins droit au débat public. Soixante-huit pour cent d’entre eux pensent désormais que la religion peut « aider les jeunes à exprimer des valeurs positives : respect d’autrui, tolérance, générosité et responsabilité », mais ce chiffre est en baisse par rapport aux 77 % de 2009. Contre 51 %, 47 % des personnes interrogées estiment que « le message et les valeurs du christianisme sont toujours d’actualité aujourd’hui ». En 2007, et 47 pour cent. Comparé à 51% en 2009, il “estime que les religions peuvent apporter une contribution positive aux débats clés de la société”.

En revanche, à la suite d’une série d’attentats sans doute rendus publics ces dernières années, tous les débats sur la place de l’islam dans la société française ont convaincu moins de Français que toutes les religions sont égales par rapport à un sondage réalisé depuis quatorze ans. depuis. Actuellement, 54% le pensent. En France, en 2007, il était encore de 62 %.

Source : KAI / ko