juillet 24, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

La France veut lutter contre les paradis fiscaux. Effacer la notification de Macron

Introduit au moins 15 pour cent. Le CID mondial est soutenu par 130 pays, dont la Pologne.

– Grâce aux initiatives proposées et soutenues par la France, la donne mondiale évolue ! A noter qu’au début de l’été 2021, la communauté internationale a fait un effort sans précédent pour taxer les multinationales d’au moins 15 %, mettant ainsi fin à l’évasion fiscale et aux paradis fiscaux. Macron a déclaré lundi soir dans un discours à la nation que la France était à la pointe de la lutte et avait contribué au mouvement pour l’Europe et le monde.

Le 1er juillet, 130 pays, dont la Pologne, ont adopté un plan de réforme du système fiscal international créé par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Voir également: L’accord polonais sera-t-il financé par de nouvelles taxes ? “Nous avons deux suggestions”

Les auteurs de la réforme ont attiré l’attention sur le problème de l’amélioration fiscale. Les grandes entreprises déplacent leur siège social vers la fiscalité et de là vers les opérations mondiales. Après les changements, ils doivent payer dans tous les pays qui font des bénéfices.

bEnlTDEJ

Le deuxième élément de la réforme fiscale mondiale est l’impôt minimum « afin que les pays puissent taxer pour protéger leur assiette fiscale ». Il doit être d’au moins 15 %, mais ce taux peut encore être augmenté.

L’OCDE estime que le premier pilier de la réforme portera les budgets nationaux à 100 milliards de dollars par an et le second à 150 milliards de dollars.

En outre, le Premier ministre de la République de Pologne Matzos Moravsky a plaidé à plusieurs reprises pour la lutte contre la fiscalité et l’évasion fiscale des grandes entreprises.

Benteltech

“La Pologne réclame haut et fort le système de TVA à Bruxelles, mais aussi le CID. On en parle depuis 2015, et pas seulement quand les arnaques éclatent”, écrit-il dans un article publié fin avril dans le quotidien français “L’Commentaire”. ” Morawecki.

Les sept pays participant aux pourparlers, dont l’Irlande, la Hongrie et l’Estonie, n’ont pas encore signé l’accord, qui a pris fin dans le cadre de l’OCDE.

bEnlTDFe

La source:

BAP