décembre 5, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

La France veut encore plus de nucléaire. Le discours fort de Macron [KOMENTARZ]

Selon Reuters, le président français Emmanuel Macron a déclaré mardi 9 novembre que son pays construirait de nouvelles centrales nucléaires. “Pour la première fois depuis des décennies, nous avons l’intention de redémarrer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays et de poursuivre le développement des énergies renouvelables”, a déclaré le dirigeant français dans une allocution télévisée à la nation.

Dans son discours, il a déclaré que de nouveaux investissements dans l’énergie nucléaire garantiraient l’indépendance énergétique de la France, assureraient l’approvisionnement en électricité de l’économie française et aideraient à atteindre les objectifs climatiques, notamment la déclaration de neutralité carbone d’ici 2050.

Selon l’agence Reuters, le gouvernement parisien annoncera prochainement son projet de construction de six nouveaux réacteurs EPR. Il s’agit donc d’une rupture par rapport aux annonces électorales du président Macron, lors de la lutte pour l’Elysée – la volonté de réduire le nucléaire dans le mix français d’environ 70 à 50 %.

Photo

Publicité

Il y a deux raisons fondamentales à ce changement d’histoire. Après tout, la crise énergétique actuelle, qui marque particulièrement l’Europe, a joué ici un rôle majeur. Les habitants du vieux continent ont découvert que leur principal fournisseur de gaz – la Russie – est un pays qui utilise son carburant pour des jeux politiques. En effet, Moscou a intensifié les hausses de prix sur le marché du gaz de l’UE en limitant l’approvisionnement de cette matière première et en aérant les entrepôts qu’elle contrôle peu de temps avant la saison de chauffage. Sans surprise, de nombreux pays européens ont décidé de rechercher des solutions qui augmenteraient leur souveraineté énergétique. La seule façon d’y parvenir est avec l’énergie nucléaire.

Un autre facteur est l’humeur de l’électorat français, qui est très importante pour Macron à l’approche de l’élection présidentielle d’avril 2022. La principale menace pour l’actuel hôte de l’Elysée se trouve à droite, dont les électeurs sont favorables au maintien et à l’amélioration du nucléaire français. Donc Macron essaie de faire partie de ce groupe – l’appât devrait être une déclaration de croissance atomique.

Il convient de replacer ces annonces du président français dans le contexte des intérêts énergétiques polonais. D’un côté, Varsovie peut se réjouir que Paris s’oriente de plus en plus vers des positions pro-nucléaires. Cela signifie que dans tout différend sur l’énergie nucléaire dans l’UE, la politique française sera conforme à la politique polonaise. Il fournit une plate-forme pour les Autrichiens, les Belges et les Allemands – un jeu commun contre le scepticisme nucléaire. Cependant, compte tenu de l’expansion des programmes nucléaires français, on peut se demander si l’équipe d’EDF chargée de la construction des réacteurs de type EPR peut également « pérenniser » le programme nucléaire polonais. La société française, qui a récemment déposé une offre sans restriction pour construire des centrales électriques en Pologne, est déjà impliquée dans le développement du parc nucléaire indien. Le projet français d’installer six réacteurs EPR en Inde.

La déclaration de Macron avait déjà été critiquée par Greenpeace français, qui considérait les programmes nucléaires de la France “détachés de la réalité”.

READ  Best Suspension Boule Papier: les meilleurs choix pour tous les budgets