octobre 25, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

La France va investir un milliard d’euros dans de petits réacteurs nucléaires modulaires

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi que son gouvernement avait l’intention d’investir un milliard d’euros dans les petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR) d’ici 2030 dans le cadre d’un plan baptisé “France 2030”. Le projet de 30 à 30 milliards envisage la réindustrialisation du pays.

  • Macron a présenté les hypothèses du plan “France 2030” lors d’une conférence à l’Elysée. Le projet vise à fournir un cadre pour les investissements nationaux dans les futures industries et technologies au cours des cinq prochaines années.
  • Le président a souligné la nécessité de réindustrialiser la France.
  • Si nous ne le faisons pas, nous creuserons le déficit et créerons beaucoup moins d’emplois et d’opportunités pour nos jeunes », a-t-il prévenu.

“L’objectif principal est de construire des réacteurs nucléaires innovants à petite échelle d’ici 2030 avec une meilleure gestion des déchets”, a souligné Macron. La France ne dispose pas actuellement de tels réacteurs, et son secteur énergétique repose sur les grandes centrales nucléaires du monopole d’État EDF.

“200 000 Français travaillent dans le nucléaire, ce qui est une opportunité”, a déclaré le président. « Nous devons investir pour être à la pointe des innovations de rupture dans ce domaine », a-t-il noté, en évoquant en particulier la technologie SMR.

“EDF devrait lancer son propre modèle d’ici 2030 (…)

Lire la suite : La Pologne trouve huit alliés sur la question nucléaire Demande conjointe des ministres

Il a annoncé qu’il produirait 2 millions de voitures électriques et hybrides et investirait 1 milliard d’euros dans les technologies de l’hydrogène. Macron a souligné la nécessité d’accélérer la décarbonation de l’industrie et a réaffirmé la promesse de la France de produire le premier avion à faibles émissions au monde d’ici 2030.

READ  France : le plus haut sommet d'Europe rétrécit de 92 cm

Dans le cadre du plan, 2 2 milliards seront alloués pour rendre le secteur agricole plus compétitif. Ces investissements cibleront le développement des technologies « numérique, robotique et génétique » en agriculture.

Le président s’est engagé à soutenir le secteur pharmaceutique, notamment un investissement de 7,5 milliards d’euros dans les secteurs de la finance et de la santé pour la recherche sur le traitement du cancer.

Il a également promis que la France serait à la pointe de la “préservation des contenus culturels” face à la concurrence des grands producteurs américains comme Amazon et Netflix.

Macron a également annoncé des investissements dans la capture spatiale, notamment des coûts financiers pour le développement de mini-lanceurs ou de microsatellites réutilisables.

Lire la suite : Unimode envisage d’introduire la technologie SMR en Pologne

Le président a également parlé d’assurer l’approvisionnement en matières premières des fabricants, notamment des entreprises d’électronique. Il a annoncé des investissements de 6 6 milliards, qui permettront de doubler la production électronique et de livrer des puces d’ici 2030.

“Le défi climatique modifie nos modes de production et de consommation et nous devons” reconsidérer nos habitudes alimentaires communes “, a souligné le chef de l’Etat.

“Avec le défi démographique, l’augmentation du nombre d’habitants de la planète, nos communautés sont aux prises avec le vieillissement de la société” et la “grande pression migratoire” – a-t-il évalué.

Macron a également noté la nécessité de faire face aux “perturbations de l’économie mondiale” et aux déséquilibres causés par les pressions migratoires. “La crise que nous vivons actuellement a exacerbé ces grands défis”, a souligné le président français.