décembre 5, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

La France peut payer la Pologne et déduire de la prime

Cette attaque de premier plan contre la nation souveraine de Pologne devrait être un avertissement à tous les pays européens soucieux de leur indépendance (…) que la France peut payer les amendes infligées à Varsovie et déduire de sa contribution au budget européen – dit Marine Lew. Dans une interview avec Ben, Patrick Ederi et Cesare Cristoba, le leader français du Front national et candidat à la prochaine élection présidentielle.

* L’entretien a eu lieu avant que la crise migratoire ne s’aggrave à la frontière polono-biélorusse

– La Commission européenne et la CJUE remplacent progressivement les valeurs européennes (liberté d’expression, nation, famille, racines chrétiennes, etc.) par les valeurs de l’idéologie du progrès (politiquement correct, monde sans frontières, principes de genre) . , Etc.), Que pensez-vous de cette ingénierie sociale ?

– L’UE et ses institutions mettent en œuvre leur agenda politique et s’orientent vers un fédéralisme européen, qui vise à uniformiser l’éthique et les valeurs et à occulter progressivement les États-nations et leur unicité.

La politique de la Commission européenne est devenue une zone de non-droit pour les citoyens

La politique de la Commission européenne est devenue une zone de non-droit pour le peuple. Le grand principe de l’UE repose sur l’abandon de souveraineté par ses États membres. Cela inclut le droit des nations à l’autodétermination, mais aussi le droit de préserver leur culture, leurs valeurs, leurs modes de vie et leurs traditions. Cette tentative colossale des Anglo-Saxons pour « abolir la culture » est l’aboutissement de ce dangereux processus.

Lire la suite : “Nous devons faire tout notre possible pour aider la Pologne.” Marine Le Pen soutient les Polonais

– D’une part, la volonté des technologues de l’UE d’être de plus en plus exonérés du suffrage mondial, d’autre part, l’accord sur les migrations (avez-vous réalisé à quel point il est important de permettre l’entrée de 50 à 100 millions de migrants ? génération)?

– Ce flot migratoire organisé et planifié est un projet mis en œuvre par l’UE depuis longtemps. Toutes les lois dans ce domaine ont conduit à l’abolition du droit national et sont un obstacle à la politique d’expulsion.

La mise en œuvre rapide d’une politique de promotion et de régulation des migrations de masse est fortement soutenue par les dirigeants européens.

Rappelons les paroles du commissaire européen Dimitris Avramopoulos en 2017 : « Nous devons tous être prêts à accepter l’immigration, la migration et la diversité comme de nouvelles règles et modifier notre politique en conséquence. C’est un impératif moral, mais économique et social pour notre continent vieillissant. Partageant cela, Federica Mogherini, haute représentante de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité, a déclaré la même chose en juin 2017 : « Pour des raisons économiques et culturelles, la migration est essentielle à l’Europe.
L’accord sur les migrations est une expression certaine de cette politique d’immigration insensée et irresponsable.

READ  Emmanuel Macron à l'occasion du 60e anniversaire du massacre franco-algérien : le crime impardonnable de la République

– Que pensez-vous des attaques concertées de la Commission européenne, du Parlement européen et de la CJUE contre la Pologne ?

– Ils sont le résultat d’une sorte de coup d’État, d’une sorte de violence, d’une menace contre le pays, à travers des menaces et des représailles, visant à abandonner une autre partie de la souveraineté, non pas une capacité représentative dans un domaine de la justice, mais l’exclusif droit des nations.

L’attaque de la Commission européenne, du Parlement européen et de la CJUE est une sorte de coup d’État.

L’UE n’a pas développé le sens de la démocratie et ses dirigeants ne l’ont jamais caché. Encore une fois, qu’il suffise de rappeler les mots clairs de Vivian Reding, alors commissaire à la justice et vice-présidente de la Commission européenne, à partir de 2013 : « Nous devons lentement mais sûrement comprendre qu’il n’y a plus de politiques internes nationales. Il n’y a que des politiques européennes communes sous souveraineté partagée. Mes camarades le savent bien puisque leurs votes souverains ont été ignorés après le vote de 2005 sur la Constitution européenne (le vote français a rejeté l’accord établissant une constitution pour l’Europe).

Cette attaque de premier plan contre la nation souveraine de Pologne devrait être un avertissement pour tous les pays européens soucieux de leur indépendance.

Lire la suite : France : des juges critiquent le projet du président Morgan de réformer la justice

– Au Parlement européen, seule l’Assemblée nationale soutient la Pologne, contrairement aux Républicains (parti français de centre-droit) qui votent contre à chaque fois, alors qu’en France ils mènent une politique très proche de celle du gouvernement polonais. Pourquoi jouent-ils en double ?

– De même que la gauche a abandonné le peuple, la droite française a longtemps trahi le peuple. Le clivage entre ce qui est dit et ce qui a été fait et la trahison de la parole donnée existe depuis 2005. Le rejet de la Constitution européenne par les Français a poussé Nicolas Sarkozy à proposer deux ans plus tard un accord simplifié, cette fois approuvé par le Parlement.

C’est à ce moment que la droite française a accepté de travailler activement avec l’UE pour construire une structure politique fédérale. C’est l’abandon de tout ce qui avait fait l’unicité du discours de l’État français, surtout sous le règne du général de Colin, qui réaffirmait la primauté du droit français et la protection des intérêts nationaux partout et en toutes circonstances.

– Est-il question de former une faction plus importante au Parlement européen ou sont-ils suspendus ?

– Nous continuons à travailler pour créer une commission qui changera considérablement le paysage politique du Parlement européen et l’orientation des politiques convenues.

READ  Tokyo 2020 - Handball Masculin : le Danemark et la France toujours invaincus

Nous continuons à travailler pour créer une commission qui changera considérablement le paysage politique du Parlement européen

Avec les groupes concernés, nous partageons l’idée d’une Europe qui ne se structure pas contre les pays, mais les renforce grâce à des politiques de coopération librement choisies et convenues dans des domaines ciblés et stratégiques tels que la recherche, l’innovation et l’intelligence artificielle.

Assurer et restructurer la souveraineté des États dans le fonctionnement du système européen : j’espère que cette approche commune sera couronnée de succès.

Lire la suite : Patrick Edery sur les radios populaires françaises : 90 % des informations polonaises dans les médias français sont fausses

– Que pensez-vous de la menace gazière que la Russie fait peser sur l’Europe aujourd’hui ?

– Je crois profondément à la connaissance publique et au débat pacifique dans les relations internationales, et je pense que tout doit être fait pour éviter une politique de tension et de conflit qui ne nuise qu’à toutes les parties concernées.

Je crois aussi aux bienfaits du dialogue et de l’intelligence collective, et j’espère que ces différences trouveront une solution positive.

– Comment la France changera-t-elle si vous arrivez au pouvoir ?

– Restaurer les caractéristiques de la nation française : Souveraineté qui nous empêche de livrer nos intérêts à des institutions hégémoniques, liberté et unité qui excluent le séjour de nos positions et de nos moyens, qui est une condition essentielle de la grandeur.

Notre démocratie a été fragilisée et endommagée par la notion de pouvoir qui a progressivement exclu le peuple de l’exercice du pouvoir, qui est la définition même de la démocratie.

Je vais les remettre au centre des priorités et des politiques publiques, et je vais en faire le seul juge et souverain des politiques qu’il faut mettre en œuvre pour opérer un virage certain.

C’est dans ce sens que j’ai décidé de soumettre au référendum un projet de loi sur l’immigration, l’identité et la nationalité dès mon élection, si les Français m’en donnaient le pouvoir.

La volonté et la volonté du peuple français donneront plus de pouvoir aux lois qu’il choisira d’adopter.

– L’Église en France a fait un travail d’introspection sur le problème de la pédophilie, alors que le Parti socialiste français et les médias français (qui sont très critiques à l’égard de l’Église à cet égard) n’ont pas fait ce travail malgré divers scandales. , L’éducation nationale ou la justice française ne l’ont pas fait. Que ferez-vous dans ce domaine si vous arrivez au pouvoir ?

– Protéger les enfants et leur innocence est une affaire au-delà des idées et des idéologies.

La pédophilie est un crime et c’est le travail de la justice de poursuivre et de punir ceux qui la commettent.

READ  Best Embout De Guidon Moto: les meilleurs choix pour tous les budgets

La maltraitance des enfants est un défi sérieux qui s’applique à tous les acteurs publics, pas seulement au sexe. Face à de telles actions, l’instabilité, la récession, l’indifférence ou une sorte de consentement ne devraient pas être tolérés.

Lire la suite : Eric Gemmour avec soutien : Il est temps de reconquérir la primauté du droit français sur le droit européen

– A quoi devraient ressembler les relations franco-polonaises ?

– Aujourd’hui, la Pologne est une puissance politique et démographique en Europe, et sa voix porte son poids et sa substance. Vous connaissez mes relations avec les relations bilatérales, notamment avec les pays avec lesquels nous entretenons une amitié de longue date.

Aujourd’hui, la Pologne est une puissance politique et démographique en Europe, et sa voix porte son poids et sa substance

En témoigne le fait qu’une communauté d’origine polonaise existe dans notre pays depuis de nombreuses années et que des personnalités célèbres telles que Friedrich Sopin, Maria Curie ou Georges Sarbak ont ​​uni nos deux pays depuis des siècles.

Cette amitié de longue date doit s’exprimer dans la solidarité, surtout dans une situation où la Pologne fait l’objet de sanctions financières déraisonnables de la part de l’Union européenne. J’ai donc mentionné que la France peut payer l’amende infligée à Varsovie et la déduire de sa contribution au budget européen.

Un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie nucléaire peut être envisagé

Aujourd’hui, la France est le quatrième partenaire commercial de la Pologne et je souhaite que ces relations et cet échange continuent d’être actifs. Je crois qu’il est tout à fait possible d’envisager un partenariat stratégique dans le domaine nucléaire, vous en avez conscience et la place que je souhaite occuper dans le paysage énergétique de notre pays.

Lire le dernier numéro de “Tygodnik Solidarność” – MARINE LE PEN : Attaque contre la Pologne comme avertissement

– Avec Jaroslav Kaczynski vous avez une préférence commune : ce sont les chats. Si vous arrivez au pouvoir, quelles mesures prendrez-vous pour assurer le bien-être des animaux ?

– Les chats sont des animaux très intelligents, ils apportent joie, tendresse et paix, ils sont indépendants, mais ne se couvrent jamais.

Le rôle des animaux de compagnie dans nos sociétés modernes est essentiel, en particulier pour les personnes seules, vulnérables ou isolées, car ils sont une présence émotionnelle essentielle.

Notre mouvement a toujours été soucieux de la protection et du bien-être des animaux. Beaucoup de nos interventions et de nos actions publiques vont dans ce sens.

Cette question a déjà été soulevée dans mon projet présidentiel en 2017 et le sera certainement en 2022, et nous réfléchissons à un certain nombre de mesures telles que la création d’un statut sans animaux en droit civil.