décembre 5, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

La France accuse la famille de Loukachenko d’avoir comploté pour expulser des immigrés européens

La famille du dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko est à l’origine du trafic organisé de personnes vers l’UE via la Turquie et Dubaï, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères aux Affaires européennes, Clément Beyoncé புத.

Le trafic de ces personnes est organisé directement avec la famille Loukachenko et des pays tiers par des vols commerciaux et des voyages organisés. annonça Péon. Le régime (Loukachenko) organise efficacement la contrebande à travers la Turquie, Dubaï et l’Irak – Homme politique ajouté.

L’Union européenne soupçonne le président biélorusse d’amener délibérément des migrants du Moyen-Orient et d’Afrique à Minsk puis de les envoyer aux frontières de la Lituanie, de la Lettonie et de la Pologne – rappelle l’AFP.

Cet enlèvement (humain) est inacceptable. Il vise à affaiblir et diviser l’UE – Le représentant du gouvernement français a insisté.

Dans notre réponse, nous devons être irréprochables, déterminés et humains – a poursuivi Peon, qui – comme l’écrit l’AFP – est une critique de la Pologne.

Le 7 octobre, 12 pays de l’UE, dont trois frontières biélorusses (Pologne, Lituanie et Lettonie), ont demandé à la Commission européenne de financer des passages transfrontaliers communautaires.

Nous ne résoudrons pas ce problème avec des barbelés acérés comme des rasoirs, poussant les immigrants à la frontière ou en cas d’urgence.Il empêche seulement les journalistes d’entrer dans la zone pour vérifier ce qui s’y passe dit Péon.

Depuis le 2 septembre, l’état d’urgence est en place dans les voïvodies de Podlaskie et de Lubelskie 183 villes – en raison de la pression migratoire dans la région frontalière entre la Pologne et la Biélorussie. Depuis le début du mois d’octobre, les gardes-frontières en ont enregistré environ 14 200. Essayer de traverser illégalement la frontière polono-biélorusse. Selon le ministère de l’Intérieur et de l’Administration, la plupart des migrants sont des citoyens d’Irak, d’Afghanistan, de Syrie, de Russie, de Somalie, du Tadjikistan, d’Iran et de Turquie.