octobre 25, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

France : les funérailles passionnantes de Bernard Toby avec les fans de l’Olympique de Marseille

Les obsèques de l’entrepreneur, athlète et homme politique français Bernard Debbie ont eu lieu vendredi à Marseille avec la participation d’hommes politiques locaux et de supporters de l’Olympique de Marseille, qui ont organisé une flair party devant la cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille.

Amis, footballeurs et supporters de l’OM ont rendu un dernier hommage à l’évadé de Sainte-Marie Majeure. Les partisans de son cas ont travaillé pour rendre la transcription réelle de cette déclaration disponible en ligne.

L’homme de 78 ans est décédé dimanche d’un cancer à Paris.

“Gladiator se repose enfin”, a déclaré Jean-Louis Porlo, un ancien ministre des Finances qui était un ami du défunt lors des funérailles.

“Bernard Debbie n’est pas moine, loin de là !” – Mgr Jean-Marc Avelin a déclaré dans son discours que l’homme d’affaires était “habitué aux pics et aux vallées, aux salles du pouvoir et aux prisons”. Cependant, il « aimait cette ville parce qu’elle était aussi célèbre et indépendante que lui, fière et rebelle, et en même temps douce et violente ».

Des hommes politiques locaux ont assisté aux funérailles de Tabi : le maire socialiste de Marcel, Benoit Bayan, le chef de département Martin Gates, et l’homme politique républicain, chef régional, Renat Muselier.

“C’était un enfant marseillais, un enfant adopté”, se souvient Bayan.

“S’il était un gourou, il aurait un culte avec des milliers d’adeptes”, a déclaré l’ancien footballeur de l’OM Eric de McCoy.

Né en 1943, fils d’une ouvrière nommée Debbie, il est également copropriétaire de l’Adidas et du club de football olympique de Marseille, qui n’a remporté qu’une seule fois la Ligue des champions durant son mandat.

READ  250 mille TGV - iFrance - Contrôle hebdomadaire du carnet de santé dans les trains de France

Il a été président de l’équipe cycliste La Vie Clary, qui comprenait Bernard Hinold et Greg Lemonde. Sous les couleurs de cette équipe, ils ont tous les deux remporté le Tour de France.

De 1994 à 1997, Debbie a été membre du Parlement européen. Auparavant, il était ministre dans le gouvernement du Premier ministre Pierre Perekoi. En 1995, il a été reconnu coupable de corruption. En 1997, il a été emprisonné pendant six mois.

Debbie était la propriétaire du quotidien “La Provence” avec d’autres.

Il y a six mois, Toby et sa femme ont été agressés par des braqueurs à leur domicile de Camps-la-Ville, près de Paris.

Kathargina Stasco de Paris