octobre 27, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

Cybersécurité et changement énergétique. La Pologne et la France encouragent la coopération

Le changement énergétique, mais l’industrie numérique, en particulier la cybersécurité et l’espace, sont les secteurs présentant le plus grand potentiel de coopération franco-polonaise, a déclaré le vice-Premier ministre Jaroslaw Kovin au BAP. Il a dit qu’il parlerait des détails à Paris.

Le vendredi 5 mars, le Vice-Premier ministre, ministre du Développement, du Travail et de la Technologie a rencontré des représentants de l’action économique de l’Association française des entrepreneurs (MEDEF) dirigée par son président, Jeffrey Rooks de Besiux. Discussions liées, entre autres, aux investissements des entreprises françaises en Pologne.

Il a annoncé qu’il en parlerait avec le ministre français de l’Economie, des Finances et de la Reconstruction Bruno Le Myre.

Il a relevé les secteurs qui ont le plus grand potentiel de coopération: – Il s’agit bien de transformation énergétique, mais le numérique, en particulier la cybersécurité et l’industrie aérospatiale, est la première puissance de la France en Europe.

Le vice-Premier ministre Kovin a souligné que l’industrie numérique, ou soi-disant énergie verte, est “une région très développée en raison des priorités de l’économie polonaise et des activités que nous menons dans le cadre du KPO”. Il a déclaré que l’expérience française dans le domaine de la numérisation et le sens des affaires français pourraient être «utilisés pour accélérer la numérisation de l’administration publique en Pologne».

Lors d’un entretien avec le président de Beziux vendredi, le responsable du MRBID a également souligné les difficultés rencontrées par les entrepreneurs polonais en France, en particulier les travailleurs qui ont posté lors de son appel.

– Le problème, ce ne sont pas les règles suivies par les entrepreneurs polonais, mais la pratique réglementaire excessive de l’administration française, qui crée des difficultés déraisonnables dans le fonctionnement des entreprises polonaises en France – a souligné Govin. Il a déclaré qu’il existait déjà un groupe de travail spécial franco-polonais pour supprimer les barrières dans le marché unique.

READ  Best Deco Murale Bois: les meilleurs choix pour tous les budgets

Selon le chef du MRPiT, le chef de Besiacs était “impliqué dans la défense des intérêts légitimes des entreprises polonaises opérant en France”.

Covin a souligné que la France était depuis longtemps l’un des principaux partenaires commerciaux de la Pologne – elle était également le 4e investisseur.

Cependant, il a reconnu qu’il y avait relativement peu d’exemples d’investissements polonais en France. – À cet égard, nous allons créer différents types de concessions pour renforcer cette expansion des exportations sur le marché français – a-t-il annoncé. – Malgré l’épidémie, le commerce entre nos pays a enregistré l’année dernière une baisse relativement faible, et les investissements français en Pologne continuent de croître – a déclaré le ministre. Il a souligné que les exportations polonaises vers la France étaient également en hausse.

Govin a fait cette annonce lors d’un voyage prévu à Paris le 11 mars de cette année. Les postiers se déplacent avec les autres. – Mais avant tout, je voudrais me concentrer sur la nécessité d’équilibrer la politique industrielle européenne commune et les normes climatiques avec les exigences concurrentielles de l’économie européenne. – Nous savons tous qu’en Europe, il est faux de créer de très longues chaînes d’approvisionnement et de déplacer la production industrielle au-delà des frontières européennes. J’encouragerai mon partenaire français à former une équipe commune entre la Pologne et la France dans ces domaines pour accroître la compétitivité de l’économie polonaise – a souligné Govin.