septembre 17, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

Corona virus en France. Plus de patients dans les unités de soins intensifs

En France, le nombre de patients COVID-19 nécessitant une hospitalisation en réanimation est en augmentation. Samedi dernier, ils étaient 1000, et ce nombre a encore augmenté de 500 au cours de la semaine. Au cours des dernières 24 heures, 32 personnes sont mortes du virus corona. Pendant ce temps, pour le quatrième week-end consécutif, les Français sont descendus dans la rue contre les cartes de santé obligatoires.

Au total, 25 755 personnes ont été confirmées infectées par le virus corona en France samedi. 482 patients ont été admis dans les hôpitaux, dont 136 ont été admis en unité de soins intensifs. Le nombre de patients hospitalisés est passé à 8.425. Samedi, 1 510 patients ont été traités en réanimation. C’est 52 de plus que l’argent. Enfin, 32 patients sont décédés. En conséquence, le nombre de morts du virus corona en France est passé à 112 222 depuis l’épidémie.

Regardez TVN24 sur le site Web de TVN24 GO >>>

Le dernier jour dans ce pays, 441 191 vaccins ont été fabriqués, dont 242 047 avec la première dose. 44 655 607 personnes (66,2% de la population) ont reçu au moins une dose depuis le début de l’épidémie. 37 153 307 personnes (55,1 pour cent de la population) sont complètement vaccinées.

Vaccins en FrancePAP / EPA

Contre les forfaits santé

Pendant ce temps, samedi – le quatrième week-end consécutif – les Français ont protesté contre les cartes de santé obligatoires, ont rapporté les médias français. La manifestation est intervenue au lendemain du prochain appel de vaccination du président Emmanuel Macron. Des manifestants brandissaient des drapeaux républicains et criaient « Liberté ! », « Macron, on ne veut pas de ton patron ! Selon les médias, il y avait aussi des personnes vaccinées parmi les manifestants, mais contre la politique du PAS.

Des manifestations ont eu lieu principalement dans le sud du pays, notamment à Toulon, Nice et Marseille. Au moins 204 000 manifestants sont descendus dans les rues de France samedi dernier, le 31 juillet, comme l’ont rappelé les médias français.

Jusqu’à présent, un laissez-passer sanitaire informant les personnes d’un vaccin complet ou d’un test négatif contre le COVID-19 était obligatoire pour les personnes se rendant dans les lieux de culture et de divertissement, mais à partir de lundi, il sera obligatoire dans les cafés, magasins, expositions, restaurants et trains mais pas dans le métro et les transports suburbains. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré que les laissez-passer seraient valables jusqu’au 15 novembre.

L’Allemagne a reconnu le sud de la France comme une zone à haut risque

Le gouvernement fédéral allemand a déclaré vendredi une grande partie du sud de la France zone à haut risque, le nombre d’infections par le virus corona étant en augmentation. Les zones les plus touchées étaient le gouvernement-19, selon Robert Koch.

De nombreuses destinations populaires pour les vacanciers et les touristes allemands sont situées dans ces trois régions. Il couvre tout le littoral méditerranéen, avec les grandes villes de Cannes et Nice, la Provence ou Marseille et Toulouse.

Le classement révisé est entré en vigueur dimanche. Cela signifie que les personnes entrant en Allemagne en provenance de ces régions qui ne peuvent pas être vaccinées ou certifiées seront isolées pendant au moins cinq jours.

Source de la photo principale : PAP / EPA

READ  Tokyo 2020. Fabian Trisca : ont été les meilleurs de la circonscription française. Cela n'arrive généralement pas