novembre 29, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

Corona virus. Au lendemain des manifestations, la France a assoupli les règles d’utilisation du pass COVID-19 dans les magasins et les restaurants

  • Green Govt Card – un certificat numérique ou papier contenant des preuves de vaccin ou d’immunité – devrait entrer en vigueur le mois prochain
  • Cette carte est nécessaire pour voyager dans les restaurants, cafés, cinémas, théâtres, centres commerciaux, trains, avions et entraîneurs
  • Une semaine seulement après l’annonce du projet, il était déjà sous forte pression
  • Plus de 100 000 personnes ont manifesté dimanche, faisant craindre que cela ne devienne un signe de mécontentement à l’égard de la présidence de Macron.
  • Sous l’influence des protestations et des critiques, certaines restrictions ont été reportées, les amendes considérablement réduites et les règles des centres commerciaux ont été modifiées.

Article original sur le site POLITICO.eu

Avec l’introduction des nouvelles règles, le président français Emmanuel Macron a voulu persuader les citoyens de se faire vacciner car il a été décidé Ceux qui ne sont pas vaccinés ou immunisés ne seront pas autorisés à se rendre dans de nombreux lieux publics à partir d’août.

Le programme, qui va bien au-delà des autres grands pays de l’UE, contribue à prévenir une quatrième vague d’infections au COVID-19, entraînée par la variante delta hautement contagieuse. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a averti lundi que l’augmentation des cas était “superposée” après que le taux de maladie en France avait augmenté de 150%. Plus de 18 mille par semaine. Mardi.

“Nos taux étaient faibles, mais cette vague épidémique pourrait augmenter très rapidement et atteindre des nombres très élevés”, a-t-il déclaré aux journalistes.

Une carte COVID verte – un certificat numérique ou papier contenant des preuves d’immunité ou d’immunité – devrait entrer en vigueur le mois prochain. Le jour du test de la carte est le mercredi, qui sera présentée dans les musées, galeries et théâtres pour des événements de plus de 50 personnes.

Réduction

Mais une semaine après l’annonce, l’émission est déjà sous pression intense. Plus de 100 000 personnes, dont beaucoup ont brandi des affiches anti-vaccin, Il est descendu dans la rue dimanche pour s’opposer à la charte, ce qui a fait craindre que cela ne devienne un signe d’insatisfaction à l’égard de Macron.

READ  Demi-finale Ligue des Nations : Belgique-France 2 : 3 [RELACJA]

Le gouvernement a offert lundi un certain nombre de concessions, notamment la réduction des amendes en cas de non-respect, le report des délais et la modification des règles pour les centres commerciaux. Mais il se heurte à d’autres obstacles alors que le projet de loi introduisant de nouvelles solutions est déposé au parlement mardi. La commission des sénateurs a déjà annoncé qu’elle recommanderait le projet de loi au Conseil constitutionnel français.

Les mesures mises en place par la France sont uniques à bien des égards. La nécessité d’un passeport COVID pour voyager dans de vastes endroits, y compris les restaurants, les cafés, les cinémas, les théâtres et les centres commerciaux, va bien au-delà de ce qui a été tenté dans la plupart des pays occidentaux. Les passeports sont obligatoires dans les trains, les avions et les box.

Le reste du texte est sous la vidéo

Où d’autre est-ce?

Pendant ce temps, avec la décision de Boris Johnson, la Grande-Bretagne a eu son “Independence Day”, qui a levé la plupart des restrictions. Pourtant, dans le sillage de l’épidémie de variation delta, ces folles aspirations britanniques sont molles.

Après avoir initialement exclu les passeports COVID pour une utilisation dans le pays, Johnson a annoncé un tel plan à partir de fin septembre pour les boîtes de nuit anglaises et autres lieux bondés. La seule preuve de vaccination, et non un test négatif ou la preuve d’une infection récente, sera acceptée comme carte d’entrée – cette mesure a été expliquée comme une incitation pour les jeunes à se faire vacciner.

La suppression des restrictions COVID a été largement saluée comme un moyen de stimuler l’économie, mais de nombreuses entreprises britanniques sont désormais limitées par des pénuries de personnel en raison du nombre de personnes nécessaires pour s’isoler.

READ  Jackpick : Pas de corrections, de conflits ou de résultats nucléaires en Pologne

Un porte-parole de Downing Street a déclaré mardi qu’il s’agissait d’un “outil important” pour propager l’épidémie et a exhorté les gens à s’y conformer.

Modification des règles et des délais

L’extension de la carte verte COVID-19 en France a d’abord été saluée comme une victoire pour Macron après une augmentation du nombre de personnes qui se sont portées volontaires pour le vaccin. Suite à l’annonce des nouvelles restrictions, 3,7 millions de personnes se sont inscrites pour le vaccin sur le populaire portail de santé Doctole.

Mais le gouvernement continue de bien gérer les détails avec les organismes de l’industrie, provoquant des accusations de confusion et d’amélioration de la prise de décision.

“Ils font quelque chose et le récupèrent, c’est insupportable, c’est la même histoire depuis le début de l’épidémie”, a déclaré Loik Herv, sénateur central et membre de l’opposition à la charte. – Nous savons que certaines fonctionnalités du pass ne s’appliquent pas et les règles n’ont pas encore été fixées.

Le gouvernement a discuté mardi des règles applicables aux centres commerciaux avec des dirigeants de l’industrie et des responsables locaux, à la suite de ce que les conseillers juridiques du gouvernement auprès du Conseil de Etto ont qualifié de restriction “déséquilibrée” à l’accès à la nourriture.

Le gouvernement a été contraint de réduire l’amende à 45 000 pour non-conformité. Plus de 7,5 mille euros pour les entreprises donnent plus de temps aux bars et restaurants pour vacciner les employés et introduire des restrictions.

Malgré les offres, les propriétaires de cafés et de restaurants disent que le laissez-passer est peu pratique et invasif car ils doivent vérifier les certificats de vaccination avec les cartes d’identité de leurs clients.

READ  Best Meuble Bas Blanc: les meilleurs choix pour tous les budgets

“Ces mesures sont si graves qu’elles pourraient conduire à l’effondrement de l’économie”, a déclaré David Genoda, propriétaire de bar et représentant de l’UMIH Restaurants Association. – Certains bars et restaurants de plage ont des terrasses de plus de 200 places, comment s’y prennent-ils ?

Catalyseur de l’opposition

L’opposition a publié une déclaration commune appelant le gouvernement à rendre le vaccin COVID-19 obligatoire en France afin que “la moitié de la population ne se soucie pas de vérifier l’autre moitié”.

L’Assemblée nationale et le Sénat doivent venir cette semaine pour examiner un projet de loi visant à introduire un Govt Green Pass et des vaccinations obligatoires pour le personnel travaillant dans les hôpitaux, les maisons de retraite et les cliniques. L’Assemblée constituante devrait décider la semaine prochaine que le gouvernement fera un pas de plus dans la restriction de l’indépendance.

Mais il peut y avoir des problèmes plus politiques en cours de route.

Dimanche, un groupe de dissidents, de libertaires et de militants anti-vaccins s’est rassemblé à travers le pays pour des manifestations relativement peu nombreuses mais complètement inattendues. D’autres manifestations contre la carte COVID sont prévues ce week-end.

Les manifestations sont déjà comparées au mouvement anti-establishment Yellow West, qui a été déclenché par l’opposition à la taxe sur les carburants de Macron en 2018.

« Le gouvernement devrait prendre note du mécontentement de la classe ouvrière », a déclaré Herv. – Vous ne pouvez pas motiver les gens, vous devez parler au pays. Scream ne fonctionne pas sur eux.

Les inquiétudes dans les cercles gouvernementaux sont que ce laissez-passer va provoquer un sentiment anti-Macron et être un aimant pour les courants d’opposition qui ont été testés lors des épidémies.

C’est certainement quelque chose que le président veut éviter neuf mois avant l’élection présidentielle.

Montage : Mikas Proniotovsky