octobre 24, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

Commission Pédophilie dans l’Église de France : 3,2 mille prêtres pédophiles depuis 70 ans

Au cours des 70 dernières années, entre 2 900 et 3 200 prêtres et ecclésiastiques ont commis des crimes sexuels contre des mineurs dans une église catholique en France, selon une interview à l’AFP de Jean-Marc Chavez, président du Comité des abus sexuels (CIASE) de l’église. Le rapport de sa commission, résumant ses près de 2,5 ans de fonctionnement, doit être rendu public mardi en France.

Sur la base de la commission, des archives ecclésiastiques et laïques, des documents judiciaires, ainsi que des témoignages des victimes et des communiqués de presse de 1950-2021, le nombre total a été déterminé à 115 000. Au cours des 70 dernières années, il y a eu 2,9 mille prêtres et membres du clergé français. Jusqu’à 3,2 mille ecclésiastiques ont violé des mineures.

Voir : Jugement relatif au renversement du monument. Vice-chancelier Henry Jankovsky. Il n’y aura pas de punition

Le rapport compte plus de 2 500 pages, a déclaré Jean-Marc Chavez, 72 ans, qui a entrepris il y a trois ans la tâche difficile de diriger la commission chargée d’enquêter sur les cas de pédophilie dans l’église. “Aujourd’hui, je comprends mieux ce qu’est la souffrance humaine”, a-t-il déclaré dans un entretien à l’AFP.

45 avis

De nombreux membres de la commission, mais aussi des représentants de la hiérarchie ecclésiastique, louent Jean-Marc Chavez pour son honnêteté et son intégrité. Tout le monde insiste sur le fait qu’il est un « politicien » et un « serviteur ». Publication du rapport.

L’agence affirme que les victimes de pédophilie et leurs familles semblent être satisfaites de la manière dont l’enquête a été menée, même si “en 2019, il y avait des voix d’une commission qui vénère la religion catholique (Jean-Marc Chau-et al.) Et le L’épiscopat parraine ce travail, et le clergé français qui veut s’auto-purifier les Églises ne garantit pas l’impartialité.» Aujourd’hui, l’agence française constate que de telles voix sont rares.

READ  Best Coque Samsung J3 2017 Marbre: les meilleurs choix pour tous les budgets

La tâche principale du rapport est de fournir des statistiques, y compris le nombre de victimes de pédophilie. Les auteurs du rapport ont cherché à comparer l’état de l’église avec d’autres institutions françaises telles que les écoles, les clubs sportifs, les clubs d’intérêt et les familles.

Voir : Commission pour la pédophilie propose à l’épiscopat de mettre en place un comité pour étudier les registres paroissiaux

Une partie du rapport est consacrée à l’analyse des “mécanismes institutionnels et culturels” qui permettent de harceler les enfants et de couvrir efficacement de tels cas, rapporte l’AFP à partir d’un entretien avec le responsable du CIASE. La dernière partie du rapport contient 45 suggestions pour l’avenir sur la façon d’éviter les infractions sexuelles contre les mineurs dans l’église.

« Tribunal pénal provisoire désigné »

La commission a été créée en 2019 à l’initiative des évêques français sous le nom de « Commission nationale d’enquête » pour enquêter sur les cas de pédophilie. Par conséquent, les évêques qui ont accepté de fournir une aide financière aux victimes de crimes épiscopaux ont accepté la responsabilité du « passé, présent et futur ». Cette aide sera financée par le « Fonds d’urgence » et sera délivrée par l’« Organisation d’aide indépendante » chargée d’examiner les demandes et de décider de l’aide au sein des fonds.

Les évêques français ont décidé que chaque troisième vendredi de Carême, les croyants de toute la France prieraient pour les victimes de la pédophilie.

Les évêques ont décidé de mettre en place une « Cour de nomination provisoire » pour traiter les infractions sexuelles commises par le clergé contre les enfants et les adolescents.

grz / PAP

READ  France : Un bug de contrôle a failli faire s'écraser un avion

Lire la suite