décembre 5, 2021

Mediaphore

Retrouvez ici toutes les dernières actualités et reportages sur la FRANCE

C’est à la France de régler le différend sur les droits de pêche – et la France – France

Article lancé : 31 octobre 2021

Après qu’un porte-parole du Premier ministre britannique a rencontré dimanche Emmanuel Macron pour dire que le différend sur les droits de pêche serait résolu, il appartenait à la France de voir si les cotres britanniques se retireraient de la menace de fermer l’accès à certains de ses ports.

Le Premier ministre du Royaume-Uni et le président de la France ont eu dimanche une conversation de 30 minutes en marge du sommet du G20 à Rome. Son objectif est de résoudre la controverse croissante sur les droits de pêche post-Brexit ces derniers jours.

Selon des responsables français, les deux hommes ont convenu de travailler ensemble pour une solution “dans les heures et les jours à venir”. Mais ensuite, le porte-parole de Johnson a déclaré qu’aucune action n’avait été convenue. Au lieu de cela, le bureau du Premier ministre a déclaré dans un communiqué qu’il avait “réaffirmé sa profonde inquiétude face à la rhétorique du gouvernement français ces derniers jours, notamment que le Royaume-Uni devrait être puni pour avoir quitté l’UE”.

Johnson “a exprimé l’espoir que le gouvernement français adoucirait la rhétorique et retirerait ses menaces”. “La France se retire des menaces profondes. Nous n’essayons pas d’aggraver cette situation. Nous serons heureux s’ils atténuent leurs menaces et se retirent, mais c’est à la France de décider”, indique le communiqué.

La BBC rapporte que les commentaires post-réunion semblent être contradictoires des deux côtés. Selon un communiqué français, Johnson & Macron ont accepté de “travailler pour résoudre le problème” et “de poursuivre les négociations dans les heures et les jours à venir concernant le permis de pêche”. Macron a déclaré qu’il souhaitait poursuivre le dialogue sur la base de “la précision, le sérieux et le respect” et a souligné la “nécessité de respecter les engagements conjoints pris par le Royaume-Uni et l’UE sur l’accord sur le Brexit”.

READ  Best Tv Box Android 8.1: les meilleurs choix pour tous les budgets

S’adressant samedi aux médias britanniques, il a reconnu que le différend avec la France sur les droits de pêche avait conduit à des « troubles » dans les relations entre les deux pays et n’excluait pas une action en justice contre des responsables à Paris. Cependant, il a souligné ce que les deux pays avaient en commun plutôt que des divisions.

Le gouvernement parisien a averti mercredi que si le problème n’était pas résolu d’ici le 2 novembre, il pourrait être interdit car le Royaume-Uni n’a pas délivré de permis de pêche à 55 coupeurs français qui n’ont pas été en mesure de prouver leurs antécédents de pêche dans les eaux autour de Jersey. Quelques bateaux français. Les ports pour les cotres britanniques renforcent les contrôles sur les bateaux et camions britanniques, renforcent les restrictions douanières et sanitaires.

Jeudi matin, juste un jour avant l’avertissement, les autorités françaises ont annoncé qu’un remorqueur britannique avait été capturé et qu’un autre était condamné à une amende. Selon des responsables français, le navire retenu n’a pas de permis de pêche, ce que son propriétaire nie avec véhémence. (BOUILLIE)



Très populaire

Voir également