Aux Antilles, une centaine d’établissements et services de soins ont été créés. Le secteur de la silver économie s’est dynamisé en réponse aux besoins de nos territoires vieillissants.

Lorsque que l’on appelle un EHPAD pour des informations pratiques en Martinique, pour certains établissements, tous les lits sont pris. Pour d’autres, ils sont en passe d’être occupés. Sinon, il faudrait payer le prix fort pour une chambre tout confort.

Pour être hébergé, soigné, nourri et diverti, un patient paie de 56 à 100 euros par jour. La facture monte alors à 3 000 euros par mois. 25 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ont ouvert leurs portes en Martinique, soit 1 700 personnes accueillies chaque année.

Ses structures font partie des activités de la silver économie qui se dynamise. La silver économie est un secteur qui regroupe l’ensemble des marchés, activités et enjeux liés aux personnes âgées. Cette économie fleurie en partie grâce (ou à cause) de la perte d’autonomie.

L’aide à domicile

D’après une enquête menée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), publiée en février 2019, 3 millions de personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile déclarent être aidées régulièrement pour les activités de la vie quotidienne.

L’aide vient principalement de la famille d’après l’étude de la Dress. Les membres de la famille peuvent acquérir le statut d’aidant et s’occuper à plein temps de leurs aînés. Les professionnels comme les aides à domicile sont les deuxièmes personnes les plus contactés notamment pour faire les courses et surtout le ménage.

Le transport de personnes a également fait son trou au sein de la silver économie en même temps que l’aide à domicile. Faute de pouvoir se déplacer, les seniors font appel à des entreprises de transport afin qu’ils achètent des médicaments ou encore qu’ils les accompagnent pour leurs courses alimentaires.

Tout cela a bien sur un coût. Les personnes âgées bénéficient de l’APA, l’allocation personnalisée d’autonomie pour combler une partie des frais de ses aides.

Ces actions mises en place bénéfique aux entreprises

L’Agence régionale de Santé de Martinique et la Collectivité territoriale travaillent de concert pour améliorer la situation des seniors sur l’île. Des actions sont menées comme

  • L’expérimentation répit post MCO (Médecine chirurgie obstétrique)

Il s’agit d’accueillir en EHPAD sur une période maximum de 60 jours des personnes âgées considérées comme sortantes du MCO mais dont le retour à domicile demande des aménagements (aménagement du domicile, mise en place d’aide financières APA …). L’accueil en EHPAD est entièrement financé par l’ARS et est réalisé sur des places d’hébergement temporaire mises à disposition par les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes – le dispositif est effectif depuis le 2/09/2019.

  • Lancement expérimentation EHPAD Hors les Murs :

2 dispositifs de 30 places chacun :

– Un de type extension d’EHPAD porté par l’OMASS (Le Lamentin)

– Un de type plateforme multi-services porté par l’ASADEC (Trinité)

Ce dispositif se base sur l’intervention coordonnée par un « case manager » des professionnels au domicile de la personne âgée. La personne bénéficie des mêmes services qu’au sein d’un EHPAD.

En Martinique, le site Madin’age est opérationnel. Il permet d’avoir accès à l’annuaire de l’ensemble des acteurs du Grand Age. Une structure, une association, un service de portage de repas. L’entreprise est répertoriée sur le site : « Madinage.fr ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.