A l’heure où la nature a plus que jamais de la contribution de tout un chacun, le projet « Petits Gestes » voit le jour en Guadeloupe afin d’insister sur une démarche écologique pour préserver l’environnement et sensibiliser les plus jeunes sur l’importance de l’éco-citoyenneté.

Rencontre avec la fondatrice du concept, Caroline Duchamp de Chastaigné.

Mediaphore : Bonjour Caroline. Vous êtes à l’origine du concept « Petits Gestes », une initiative eco-friendly. Qu’est-ce donc que « Petits Gestes » et d’où vous est venue l’idée de lancer cette opération ?

Caroline : Petits Gestes est une initiative locale qui s’est mise en marche le 1er janvier 2019 pour préserver nos îles. Je ne suis pas une écologiste, je suis simplement comme toutes les antillaises, amoureuse et fière de la Guadeloupe. Quand on aime son île, c’est terrible de voir que certains jettent encore en 2019, des déchets par la fenêtre de leur voiture, c’est affreux et frustrant de tomber si souvent sur des décharges sauvages… Le plastique est omniprésent sur terre comme en mer. En réalité, Petits Gestes est né à la suite d’un déclic. 

Un matin j’ai entendu une phrase qui disait : « Ce n’est qu’un petit mégot, ce n’est qu’un petit sachet, ce n’est qu’une petite bouteille ; oui mais ce n’est que 7 milliards de personnes sur terre ». CHOC, ce sont en effet de tous petits gestes comme ceux-là qui détruisent notre planète à petit feu. Et puis, il y a eu cette phrase inverse qui circulait sur les réseaux sociaux à la même période : il n’y a pas de petit geste si on est 7 milliards à les faire. J’ai pris réellement conscience que nous pouvions à notre niveau changer les choses dès lors que nous agissions ensemble. Ce jour-là est né Petits Gestes, « Pa ni zafè piti si 400 000 moun ka vansé ansanm ansanm ».

Mediaphore : Pour animer ce format, vous vous êtes appuyée sur Milène PAUL, coach en épanouissement personnel et auteure guadeloupéenne. Pourquoi ce choix ?

Caroline : quand j’ai pensé me lancer dans cette aventure, je ne voyais que Milène pour représenter « Petits Gestes », personne d’autre. Milène est très sensible à son île, à son patrimoine, c’est une amoureuse invétérée de la Guadeloupe. Vous avez du le remarquer aussi, c’est une fille solaire, pétillante et pleine de vie qui dégage une joie de vivre communicative. Milène a tout de suite adhéré au concept ! C’est un bonheur de l’avoir à nos cotés.

Mediaphore : Sur votre page Facebook, vous proposez aux internautes des défis & conseils simples afin de réduire notre empreinte carbone. De quoi s’agit-il exactement ?

Caroline : nous savons qu’il est possible de réduire son empreinte écologique au travers de petits gestes écologiques quotidiens qui ne demandent pas beaucoup d’efforts, excepté un léger changement dans nos habitudes. Pour aider le mouvement à se mettre en marche, nous avons décidé de partager régulièrement des conseils et défis simples afin que chacun puise l’information facilement. Nous tentons aussi de partager des conseils adaptés à nos îles et à notre climat. Exemple : mettre de l’huile essentielle de bois d’Inde dans l’eau de la serpillère pour éloigner les insectes, utiliser des engrais verts que l’on trouve chez nous aux Antilles, etc…

Mediaphore : A travers ce format, vous invitez la population à agir pour préserver notre environnement mais les professionnels et partenaires privés sont tout aussi sensibles à l’opération puisqu’eux aussi, jouent le jeu en s’associant à ce format ?

Caroline : nos partenaires sont déjà en effet très actifs et souhaitent continuer à mener des actions pour la préservation de la Guadeloupe. Nous avons la chance d’avoir à nos cotés Destreland, L’Ordinaire, Diet Vert, Toyota Hybrid, Assurance Outremer, Brioche Dorée, Blandin et Carrefour Destreland. La plupart participe et/ou organise des actions : type nettoyages des plages, semaine de l’environnement, dons à des associations comme Pli Bel la ri, Rassemblements éco-citoyen, bornes de recyclage, etc…etc…

Il est difficile voire impossible aujourd’hui pour une entreprise de ne pas polluer ou de produire 0 déchet ; s’engager à nos cotés, c’est un peu leur « Petit Geste » à eux. Nous ne les remercierons jamais assez car grâce à eux, nous avons pu écrire, tourner, monter et diffuser nos quatre premières vidéos en moins de deux mois. Nous avons pu nous affranchir des financements publics et autres subventions pour aller beaucoup plus vite. Nous avons gagné des années ! Merci merci merci ! 

Mediaphore : A terme, quel est l’objectif de l’opération « Petits Gestes » ? S’étendre sur d’autres territoires ou encore, se transformer en « Grands Gestes » ?

Caroline : nous aimerions adapter le format et tourner des épisodes en Martinique en 2019 et bien sûr, notre grand geste : AGIR ensemble sur le terrain. Etant malentendante, j’aimerais beaucoup mener des actions terrain avec des associations de sourds et malentendants et confier des rôles importants à des personnes en situation d’handicap. Je sais à quel point leur quotidien est une bataille, s’ils peuvent la mener seuls, menons-la ensemble, on s’en sortira plus grands.

Mediaphore : A l’approche des vacances de Pâques, une période où la préservation de l’environnement est une priorité pour les communes et l’Etat. Avez-vous prévu de glisser quelques conseils aux campeurs, par exemple ?

C : Oui, c’était une absolue nécessité. Pâques est une période importante et nous avons choisi quatre sujets permettant de sensibiliser le plus de monde possible en vue de préserver nos plages et rivières. Le premier épisode de la série a été tourné à l’école de maternelle de L’espérance à Petit-Bourg, nous voulions donner la parole aux enfants. La vidéo est très spontanée et touchante, les enfants ont déjà bien conscience de leur environnement ! Ils nous montrent l’exemple. Les autres vidéos parleront des mégots, de camping plus écolo et des coraux. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir les vidéos qui seront diffusées entre mars et avril. A la fin de chaque vidéo, nous partageons des petits gestes, faciles à appliquer. 

Mediaphore : Un « Petit Geste » du quotidien ou ponctuel, à nous recommander ?

Caroline : Tous les matins, jetez votre marc de café dans l’évier pour entretenir les canalisations ou dans les plantes en guise d’engrais BIO. Essayez ! C’est simple et très agréable de commencer sa journée sur une note écolo et puis, cela réduit les déchets à la source !

Retrouvez « Petits Gestes » sur : www.facebook.com/PetitsGestes et sur www.petitsgestes.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.