© jackmac34/ Pixabay

Dimanche 4 novembre, la Nouvelle-Calédonie a dit « non » à l’indépendance. Les non-partisans de l’accès à l’autodétermination du territoire ont remporté 56,4 % des suffrages. Le taux de participation est quant à lui historique : 80,62 %. 

La Nouvelle-Calédonie restera française. 174 574 électeurs étaient invités à voter en faveur ou contre l’indépendance de l’archipel, dimanche 4 novembre 2018, à l’occasion de la tenue d’un référendum d’autodétermination prévu dans les Accords de Nouméa. Et c’est le « non’ qui l’a emporté avec 56,4% de voix. Le taux de participation s’élève, quant à lui, à 80,62%.

Si les indépendantistes sont déçus, les loyalistes, eux, jubilent. Cependant, le FLNKS (Front de Libération Nationale Kanak et socialiste) se réjouit d’avoir fait un aussi bon score avec le « oui » (43,6%) et garde espoir pour les deux prochains référendums à venir, en 2020 et 2022. « On réalise un score supérieur à celui qu’on pensait, le peuple kanak a bien été au rendez-vous, on progresse partout, dans toutes les communes », a déclaré Louis Mapou, chef du groupe Uni-FLNKS au Congrès, à nos confrères de L’Humanité. Pour preuve, à l’annonce du scrutin, certains Kanaks sont même sortis dans la rue et ont laissé exploser leur joie.

« UNE IMMENSE FIERTÉ »

Le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé à la suite des résultats lors d’une allocution ce dimanche, sur la décision du « Caillou » de rester français. « Je dois dire l’immense fierté que nous ayons passé ensemble cette étape. La fierté pour le chef de l’État que la majorité des Calédoniens aient choisi la France. Il s’agit pour nous d’une marque de confiance dans la République et dans son avenir ». 

En outre, pour lui, il faut maintenant que le dialogue s’instaure entre les politiques français et calédoniens. Et c’est donc dans cet esprit que sont arrivés aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie, Annick Girardin, la ministre des Outre-mer et Édouard Philippe, le Premier ministre.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.