© Le cinéma de "Madiana" en Martinique, s'est refait une beauté à l'occasion de ses 20 ans / Facebook "Madiana"

La Martinique pourrait, elle aussi, devenir une terre de tournages. C’est en tout cas le souhait des élus de l’île, qui ont alloué le 30 octobre dernier, une enveloppe de 600 000 euros à la future production d’un film.

Est-ce que le succès de la série Meurtres au Paradis et les retombées qu’elle génère dans le lieu où elle est tournée (la Guadeloupe) aurait donné des envies aux élus martiniquais ?
En tout cas, ces derniers souhaitent que la Martinique soit plus visible sur la scène cinématographique, que ce soit dans des séries ou dans les films. « Nous sommes tous d’accord pour que la Martinique accueille des tournages », a expliqué Daniel, élu de la CTM  (Collectivité Territoriale de Martinique) à nos confrères de France-Antilles.

BIENTÔT UN BAT EN MARTINIQUE ?

La CTM consciente de ce manque de représentativité de la Martinique au cinéma, a signé avec le CNC (Centre National du Cinéma), un accord pour qu’un BAT (Bureau d’Accueil des Tournages) soit bientôt ouvert en Martinique.

Cet accord a été signé en mars dernier. De plus, un appel à candidature a été lancé par la CTM fin octobre, pour recruter le/la futur(e) responsable de ce bureau d’accueil. Cette décision est survenue après que la CTM n’ait trouvé personne en interne.

Il faut dire que cet(te) futur(e) responsable aura fort à faire. Christiane Emmanuel , Présidente de la Commission Culture, Identité et Patrimoine, explique au micro d’RCI : « Il faut qu’il ait une parfaite connaissance du monde de l’audiovisuel et des procédures administratives. Il faudra aussi qu’il sache guider les professionnels venus d’autres pays, pour tourner Martinique, et qui n’ont pas forcément les mêmes procédures administratives que nous et n’ont peut-être pas les mêmes lois. Il faudra qu’il sache vendre et défendre les lieux de tournages en Martinique. Il devra également avoir une parfaite connaissance du monde de l’audiovisuel. Il faut éviter au réalisateur de venir avec des seconds rôles, des troisièmes rôles et des figurants, ainsi qu’avec des techniciens ou des caméramans. Nous avons une pléiade de techniciens, de caméramans en Martinique. En somme,  il faut qu’il connaisse le monde des techniciens et la spécificité de chaque technicien. Par ailleurs, devra également faire le lien entre l’équipe de tournage et les hôtels, ainsi que les loueurs de voitures. Il devra aussi organiser des repas et des goûter. En bref, mettre en place tout une organisation. » 

Précisons qu’avec la Polynésie Française, la Martinique est le territoire d’Outre-mer à ne pas posséder de BAT.

UN NOUVEAU FILM BIENTÔT TOURNÉ EN MARTINIQUE

Si le montant des subventions accordées par la CTM au CNC pour la réalisation du BAT n’a pas encore été dévoilé, on sait en revanche que l’île devrait bientôt accueillir un nouveau tournage. Nos confrères de France-Antilles ont révélé que son nom provisoire était Tropiques Criminels.

Elle sera diffusée sur France 2. Elle contiendra 8 épisodes de 52 minutes chacun. Karine Mousseau, présidente du Comité Martiniquais du Tourisme s’en réjouit : « C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous avons accueilli ce projet. Il y aura une augmentation en compétence des professionnels martiniquais. Durant les quatre mois de tournage, il y aura un impact sur l’hôtellerie, le tourisme. C’est une belle visibilité pour notre destination, c’est un levier puissant pour l’économie ». 600 000 euros ont été accordé par la CTM pour aider à la production du film.

Pendant ce temps, une autre production vient d’achever son tournage en Martinique. Il s’agit du documentaire  Antan Lontan du réalisateur Patrick Baucellin (un homme dont le travail a été de nombreuses fois récompensé aux États-Unis, ndlr). Antan Lontan, s’intéresse à la vie aux Antilles de 1860 à 1960.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.