Poudriere Gourbeyre©Chopin Anne

Le conservatoire du littoral publie le 22 novembre Littoral de Guadeloupe, entre nature et patrimoine. L’ouvrage expose 27 sites ou édifices situés sur les 8000 hectares que gère l’organisme de protection des rivages du pays sont présentés au fil des pages du livre. Le but : être pédagogique et interpeler sur la nécessité de protéger les rives de la Guadeloupe.

« Cet ouvrage présente le dialogue incessant que l’homme a établi avec son environnement naturel en Guadeloupe », indiquent les premières lignes du synopsis de l’ouvrage Littoral de Guadeloupe, entre nature et patrimoine, qui présente 27 sites installés sur les 8000 hectares gérés par l’organisme.

Vingt-sept sites naturels et écologiques, qui représentent les siècles d’histoires que l’homme a tissé avec l’île, mais qui sont aujourd’hui menacés par cette même activité humaine et ses conséquences.

Protéger le littoral pour protéger les hommes

Dans le livre sont présentés toutes sorte de reliques du passé architectural. « Nous avons choisi, des sites qui parlent des problématiques contemporaines », explique Pierre Coquelet, l’un des trois auteurs de l’ouvrage.

Par exemple, des puits, qui rappellent que l’accès à l’eau douce et potable a constamment été une problématique en Guadeloupe et dans les îles. Les 27 sites présentés dans l’ouvrage l’ont été pour bien montrer le lien entre l’homme et la nature. « Le milieu naturel était riche d’une biodiversité sans précédent. L’arrivée de l’homme sur ces terrains a été une source de modification de cette biodiversité », remarque-t-il. Désormais, avec la pollution et l’activité humaine au niveau mondial, ce littoral est menacé, mais aussi les hommes qui y vivent.

Batterie Tete rouge©ChopinAnne

« Cet ouvrage, nous l’avons fait pour montrer à quel point l’homme et la nature sont interdépendants et que les enjeux de préservation du patrimoine, qui fait partie de la nature, sont des enjeux de préservation de l’homme », insiste Pierre Coquelet, qui ajoute : « On hérite de ces milieux, il faut éviter de les dégrader ».

Le livre, publié chez HC Editions, sera en librairie dès le 22 novembre. Il sera suivi d’ouvrages similaires sur le patrimoine Martiniquais et Saint-Martinois.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.