Trier ses déchets grâce à une application guadeloupéenne, c'est désormais possible ©Ully

Karel Tarer, un jeune Guadeloupéen, développeur en informatique a conçu l’application Ully pour permettre à tout en chacun de faire le tri dans ses ordures.

C’est la nouvelle initiative, lancée en septembre, qui vise à aider tout un chacun à trier ses déchets. Comme nous le rappelions dans un précédent article, trier ses déchets en Guadeloupe c’est parfois compliqué : tout ne se recycle pas ici, les circuits sont mal connus, on constate un manque de bornes d’apport volontaire et de poubelles individuelles, le rythme de collecte est hasardeux selon les lieux d’habitation, etc…

Alors, attristé de voir les plages salies jour après jour par des plastiques, des mégots et concerné par ce que la population finira par laisser à sa descendance, Karel Tarer, jeune Abymien et développeur informatique « à la fibre écolo », comme il se définit, a décidé de lancer une application mobile, baptisé : Ully.

Une application tout en un

« On dit toujours que trier n’est pas compliqué mais en vrai, il y a toujours une exception ». L’idée c’est donc de donner les clés aux utilisateurs », raconte Karel Tarer. L’utilisation est gratuite pour les citoyens qui ont désormais un guide sur leur portable pour trier leurs emballages et autres déchets ménagers, avec, de plus, un guide des lieux où déposer (déchèterie, containers, etc…) autour de chez eux.

L’appli propose un tuto de compostage ©Ully

Mais ce n’est pas tout. L’application propose aussi un tuto pour réaliser soi)même son compost (et même son composteur) : « Il faut savoir que 40% des déchets ménagers produits sont compostables », chiffre Karel Tarer. Autrement dit, en compostant on pourrait réduire presque de moitié sa production de déchets. « Les utilisateurs pourront signaler des dépôts sauvages », souligne le jeune homme.

Enfin dans une optique de développement, il prévoit également d’offrir un service de planification des passages des bennes à ordures pour ramasser les poubelles individuelles.

Gratuit pour les utilisateurs

Quant au coût d’utilisation du service, il est nul : aucun utilisateur ne paie. En revanche, la rentabilité du projet est donnée par l’adhésion, moyennant une cotisation des entreprises qui voudront être recensées par l’application comme lieu de dépôt des déchets. Depuis son lancement, Ully avoisine déjà les 500 utilisateurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.