© Facebook / Ville de Morne-à-l'eau

La nouvelle Capitale française de la Biodiversité est Besançon. La ville de l’Est de la France s’impose face à 54 autres collectivités. Parmi les autres lauréats, une ville des Outre-mer, Morne-à-l’eau en Guadeloupe, élue « Meilleure petite ville pour la biodiversité 2018 ».

Besançon est la nouvelle Capitale française de la Biodiversité. La ville située en bordure du massif du Jura à une soixantaine de kilomètres de la Suisse a retenu toute l’attention du jury du concours dont le thème cette année était « conception et gestion écologique des espaces de nature ».

Pour le jury du concours, Besançon bénéficie de la proximité d’espaces de nature exceptionnels aux portes de la ville historique : collines riches d’une flore diversifiée et patrimoniale, des pelouses calcaires, massifs forestiers, berges du Doubs. Des milieux qu’elle contribue à protéger et entretenir mais aussi à connaître.

« Cette base scientifique solide, forgée et suivie avec de nombreux partenaires depuis des années, caractérise l’action de la commune et lui permet d’aborder de manière pionnière des questions émergentes en matière d’écologie urbaine. La ville a repensé la place des pollinisateurs sauvages ou la gestion des espèces exotiques envahissantes, tout autant qu’elle œuvre pour préserver des milieux et des espèces protégées ou menacées, comme l’Apron du Rhône ou le Lynx », peut-on lire sur le site web du concours.

Morne-à-l’eau distinguée lors de cette édition 2018

Si Besançon a raflé le titre suprême, six autres collectivités de France et d’outre-mer ont été distinguées. Parmi celles-ci, Morne-à-l’eau, une ville de la Guadeloupe. Cette ville qui compte 17 407 habitants s’est vu remettre le titre honorifique de « Meilleure petite ville pour la biodiversité 2018 ».

Le jury du concours national a été séduit par l’important patrimoine naturel de la commune qui selon lui, a largement investi dans la connaissance de la biodiversité locale (inventaires, suivis, participation à des travaux de recherche).

« Ce socle de connaissances est essentiel à la mise en place de travaux exemplaires de restauration écologique des milieux dégradés (plage et ancienne décharge) en même temps qu’une tradition d’écoute et de participation des habitants, des agriculteurs… Le travail de renaturation de la plage verte de Babin illustre la complémentarité de l’action de la commune avec les autres acteurs de l’archipel dont le Conservatoire du littoral et le Parc national de la Guadeloupe, avec le soutien du Conseil départemental et de l’Union européenne », ajoute t-il.

Les autres lauréats :

  • Saint-Privat-de-Vallongue (230 habitants, Lozère), « Meilleur village pour la biodiversité 2018 »
  • Grande-Synthe (23 634 habitants, Nord), « Meilleure ville moyenne pour la biodiversité 2018 »
  • La Métropole Rouen Normandie (489 428 habitants, Seine-Maritime), « Meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2018 »
  • Saint-Rémy (en Comté) (600 habitants, Bourgogne-Franche-Comté) s’est vue attribuer un prix « Coup de cœur » par le comité scientifique et technique 2018
  • Bonnelles (1 979 habitants, Yvelines) est distinguée par le « Prix régional Île-de-France 2018 ».

Le concours Capitale française de la Biodiversité est organisé par l’Agence française pour la biodiversité, Plante & Cité, centre technique national sur les espaces verts et la nature en ville, l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France et l’Agence régionale pour l’Environnement et l’éco-développement en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle est soutenue par les ministères de la Cohésion des territoires et de la Transition écologique et solidaire. Enfin, elle s’appuie sur de nombreux autres partenaires, réunis au sein de son Comité scientifique et technique en charge de l’évaluation des candidatures.

Besançon est la huitième ville à décrocher le titre de « Capitale française de la Biodiversité » après Muttersholtz (2017), Rennes (2016), Strasbourg (2014), Niort (2013), Lille (2012), Montpellier (2011) et Grande-Synthe (2010).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.