© Facebook World Bodypainting Festival

Le graffeur guadeloupéen Steek a remporté pour la deuxième année consécutive le titre de champion du monde body painting dans la catégorie aérographe, en Autriche.

Le 15 juillet 2018, jour de liesse pour les Bleus en Russie… mais aussi pour un autre Français en Autriche. Benoit Bottala alias Steek, graffeur reconnu en Guadeloupe, a été sacré double champion du monde de body painting, World Bodypainting Festival, à Klagenfurt en Autriche. Dans la catégorie phare : l’aérographe (airbrush en anglais). Chaque année, 300 artistes, issus d’une cinquantaine de pays, font le déplacement pour dévoiler leurs œuvres dans treize catégories différentes comme les effets spéciaux, la brosse & éponge, installation art, ou encore face painting (maquillage de spectacle).

Au terme de deux jours de concours, l’artiste de 33 ans s’est imposé face à vingt participants dans sa discipline. Une belle reconnaissance après sa 9e participation et son titre de champion du monde en 2017 pour sublimer les corps à l’aide de son pistolet à peinture miniature. 

Le candidat du World Bodypainting Festival a dû présenter deux créations sur les thèmes imposés (et connus à l’avance) de « Glamour of the past » et « I had a dream and in this dream ».

Le Guadeloupéen a pu compter sur sa collaboratrice et modèle depuis quatre ans, Sylvana. La mannequin autrichienne a posé de la tête aux pieds durant 6h30 (à chaque épreuve) puis défilé sous les yeux du jury. 

La première œuvre de Steek. Le thème imposé : «Glamour of the past».

La deuxième œuvre de Steek. Le thème imposé : «I had a dream and in this dream ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.