© Pixabay

La Fédération internationale de football a ouvert un bureau régional fin mai à la Barbade. L’objectif : favoriser le développement du football dans les territoires des Caraïbes et rapprocher les états-membres de la Concacaf. 

La Barbade, terre du football caribéen ? L’île a été choisie par la FIFA (Fédération internationale du football) pour accueillir son nouveau bureau régional. Inauguré le 29 mai dernier, à Welches (Christ Church), il coordonnera les activités liées au football des états-membres de la Concacaf (Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes) dans la Caraïbes.

La Barbade a été choisie en raison de son emplacement « central », a indiqué. Fatma Samoura, la secrétaire générale de la FIFA. Elle a également remercié le gouvernement du pays de son soutien dont l’objectif sera d’ «améliorer l’image du développement du football. Pour investir plus que jamais et accroître l’efficacité et la supervision ».

(Dwight Yorke, un footballeur trinidadien, Fatma Samoura, la secrétaire générale de la FIFA,Marlon Glean, en charge du développement des bureaux régionaux à la FIFA, Victor Montagliani, le président de la Concacaf)

La structure fait partie de l’initiative mondiale d’amélioration des jeux de l’organisation du football à travers des équipements et une bonne formation, baptisée « FIFA Forward ». L’objectif : aider les associations régionales à mener à bien leurs projets et à appliquer de manière locale les recommandations du programme.

« Rapprocher les petits pays »

« Ce bureau rapproche les petits pays de l’instance de décision, et c’est très important compte tenu de certains dispositifs complexes qui nécessitent des contacts directs avec les fédérations » a déclaré Samuel Perault, président de la Ligue de Football de Martinique (LFM), présent à l’inauguration, aux côtés de plusieurs de hauts fonctionnaires de la FIFA et de la Concacaf.

Lors de la rencontre, le président de la LFM a plaidé pour la mise en place rapide d’une convention financière via le programme « FIFA Forward ». Le contrat comporte une dotation de 300 000 dollars par an (environ 245 000 euros, ndlr) sera mise en place jusqu’en 2019, avec effet rétroactif en 2017. Cet apport permettrait au comité exécutif de la ligue de poursuivre les objectifs fixés, a souligné le président.


Le documentaire Z’antiye Football Club retrace le parcours des football antillais qui ont porté le maillot des Bleus

Lilian Thuram, Marius Trésor, Jocelyn Angloma, Thierry Henry, Anthony Martial, Raphaël Varane, et bien d’autres… Ces footballeurs guadeloupéens et martiniquais, qui ont tous joué dans l’Équipe de France, sont au cœur du documentaire « Z’antiye Football Club », réalisé par Jérémie Cuvillier, Nicola Cuvelier-Mella et diffusé le 10 juin dernier sur la chaîne France Ô.

Des « héros du sport français » dont les parcours, les victoires (Coupes du monde 1982 et 1998 ou l’Euro 2000, ndlr), les combats « ont en réalité aidé à créer une image nouvelle des Antillais afro-caribéens éloignée des clichés paternalistes » de l’Hexagone, relèvent les réalisateurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.