© Le Coin Location

Voitures, logements, bateaux… La location de biens et services de particulier à particulier est populaire dans l’Hexagone. Les Antilles et la Réunion n’ont pas échappé aux développement des plateformes d’économie collaborative. À l’instar de Coline Briant, fondatrice du Coin Location.

©Coline Briant

Airbnb, Carfully, Click & Boat… Les services de location de biens entre particuliers ont la cote aux Antilles et à la Réunion. Si les voitures et les logements ont leur site de référence, les services les plus simples ne sont pas tous répertoriés en ligne. Une tondeuse ou un appareil à gaufres à louer ? Des services de repassage à offrir ? Et en ce qui concerne ce genre de location, il y a un marché ainsi que des personnes intéressées. C’est ce qu’à constaté Coline Briant, la fondatrice du Coin Location.

Son credo : « louer plutôt qu’acheter ». Le site propose des locations de biens et services dans tout type de domaines (loisirs, maison, cuisine, garde d’enfants, jardin, etc). Mais comment la jeune cheffe d’entreprise a-t-elle eu cette idée ? « Lors d’un séjour en métropole, l’été dernier [elle réside actuellement en Martinique]explique la jeune femme de 27 ans. Une amie avait besoin d’une tondeuse pour son petit jardin et m’a donc parlé d’une plateforme proposant de la location de biens entre particuliers. J’ai cru bon de faire une étude de marché sur ce concept et finalement 9 mois de travail plus tard Le Coin Location est né : plateforme de location de biens et services entre particuliers sur la Martinique, la Guadeloupe et la Réunion ». La publication des annonces est gratuite. Chaque utilisateur remplit une fiche descriptive sur laquelle il indique sa location, l’état et des photos du bien mis en location, les dates de disponibilités.

Sur le site, certaines catégories sont plus plébiscitées, que d’autres. Elles ont également leur public attitré. Ainsi, d’après Coline Briant, « le bricolage, les annonces puéricultures et location de voitures » sont les plus populaires. La première aura tendance à plus plaire aux locaux, tandis que les deux autres intéresseront plus les touristes. La jeune femme prélève une commission de 3 ou 4 euros sur le prix de la location et travaille avec un assureur pour garantir la sécurité des transactions.

Devenir un site incontournable dans les DOM

Lancée le 5 mars dernier, la plateforme n’en est qu’à ses débuts avec une centaine d’annonces et d’utilisateurs. Et c’est en Martinique que l’on comptabilise le plus de services et biens mis à disposition. « Peut-être, parce je vis en Martinique et qu’il est donc plus facile de communiquer », avoue-t-elle.

Aujourd’hui, Coline Briant estime que son entreprise est « encore trop jeune » pour se projeter sur de multiples pistes de développement. Mais la jeune femme, diplômée d’une école de commerce et ancienne responsable marketing d’un grand producteur de tabac reste confiante. Tout arrivera en temps et en heure. Néanmoins, à l’image d’Airbnb dans le domaine des locations immobilières en France et dans les DOM ou de Carfully, elle espère que Le Coin Location deviendra « un site incontournable » de la location de biens et services. « Nous optons pour l’économie collaborative et nous espérons pouvoir “éduquer” chacun dans ce sens. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.