mardi 18 décembre 2018
Accueil A découvrir Valérie Parratte : «Organiser un casting Elite par département multiplie notre...

[Interview] Valérie Parratte : «Organiser un casting Elite par département multiplie notre charge de travail par 3»

959
0
© Wistid

Des centaines de jeunes en Guadeloupe, Martinique et Guyane se sont présentés à l’édition 2018 de Elite Model Look Antilles-Guyane. Chaque année, l’agence Valérie Parratte sillonne les DOM pour dénicher, parmi ces candidats, des top model en herbe qui se rendront à la finale du plus grand concours de mannequinat au monde. Une prospection loin d’être gagnée.

Intégrer les rangs de l’agence de mannequinat de renom, Elite. Une possibilité qui a fait tourner la tête à plusieurs centaines de jeunes filles et jeunes garçons ont tenté leur chance au concours Elite Model Look (EML) Antilles-Guyane. Avec à la clé pour les deux lauréats :  une place à la finale internationale de la compétition et la possibilité de signer un contrat avec le groupe Elite. Et pourquoi pas ? Une carrière aussi incroyable que celle de Cora Emmanuel ou Sigrid Agren.

Mais avant de rêver de défiler sur les podiums des grandes maisons de couture et campagnes de publicité, les candidats doivent séduire l’agence Valérie Parratte, en charge du casting du plus grand concours de mannequinat au monde dans les DOM. À l’approche de la finale qui se déroule le 12 mai en Guadeloupe, sa directrice nous ouvre les coulisses de « l’univers Elite ».

Mediaphore : Selon votre expérience, qu’est-ce qui permet à un candidat de se distinguer d’un autre ? 

Valérie Parratte : Un candidat va se distinguer d’un autre à travers plusieurs choses : sa plastique, sa personnalité, sa photogénie, sa présence devant l’objectif mais aussi sa maturité.

© Wistid

Mediaphore : Cette année, vous avez organisé pour la première fois un casting réservé aux hommes. Pourquoi ne pas l’avoir mis en place lors des éditions précédentes ?

Valérie Parratte : Ouvrir le casting aux hommes demande une organisation différente mais aussi des moyens supplémentaires. Je souhaitais avant tout bien asseoir le casting femmes sur les Antilles-Guyane avant de lancer les hommes. Cette année, je me sentais prête.

« Nous vivons avec nos candidats une aventure exceptionnelle qui marque ces jeunes dans leur parcours de vie. On n’oublie pas l’aventure Elite. »

Mediapore : Est-ce que votre agence est toujours en contact avec les mannequins qu’elle a repérées, qu’elles soient sous contrat ou pas ? En quoi est-ce important de garder un lien ? 

Valérie Parratte : En ce qui me concerne, je reste en contact avec la majorité des filles. Cela dépend bien entendu des rapports qui ont été instaurés dès le départ entre elles et moi et de nos affinités. C’est important de garder contact et de voir comment les filles évoluent même si elles ne font pas une carrière internationale. Aux Antilles-Guyane, nous avons le problème de la distance entre nos trois départements (Guadeloupe, Martinique, Guyane, ndlr) et il n’est pas toujours facile de se déplacer. Heureusement Internet et les réseaux sociaux nous aident beaucoup pour communiquer les uns avec les autres. C’est toujours un grand plaisir de retrouver des candidats lors de casting.
Il ne faut pas oublier que nous vivons avec nos candidats une aventure exceptionnelle qui marque ces jeunes dans leur parcours de vie. On n’oublie pas l’aventure Elite.

© Wistid

Mediaphore : Est-ce que c’est compliqué d’organiser des castings dans trois départements d’Outre-mer, en si peu de temps ? (notamment au niveau du budget ?)

Valérie Parratte : Oui c’est très compliqué. Pour commencer nous fonctionnons au sein du concours Elite Model Look de la même manière que dans n’importe quel autre pays en lice, alors que nous ne sommes que trois petits départements de la France d’Outre mer. S’ajoute à cela la recherche de partenaires financiers qui diffèrent selon les lieux. Et pour finir les coûts de déplacement entre la Guadeloupe, Martinique et Guyane qui ne facilitent en rien notre tache.

À l’international, les sponsors sont identiques sur l’ensemble des tournées, seuls les lieux d’accueil des castings diffèrent. Malheureusement, ceci n’est pas possible ici. Nous devons donc adapter. Nous nous retrouvons à organiser trois castings individuels. Organiser un casting Elite par département multiplie notre charge de travail par trois. Sans oublier le « boot camp » où durant 3 jours nous réunissons nos 10 finalistes dans un seul et même lieu afin de les préparer au mieux à notre finale Antilles-Guyane. C’est un lourd travail pour une petite équipe comme la nôtre. Il faut savoir que mettre en place le concours Elite aux Antilles-Guyane nécessite, chaque année, plusieurs mois de travail. Le but étant de trouver le futur top model de demain.

FOCUS : Les dix candidats en lice pour la finale de Elite Model Look Antilles-Guyane 2018

Ils ne sont plus que 10 (6 filles, 4 garçons) dans la dernière ligne droite avant la finale du concours Elite Model Look Antilles-Guyane 2018, qui aura lieu le 12 mai prochain, au centre commercial Destreland, à Baie-Mahault, en Guadeloupe.

Chez les filles, les participantes par département sont :

GUADELOUPE

– Mia  / 15 ans / 1,75 m

– Muna / 18 ans / 1,73 m

– Nalya  / 16 ans / 1,77 m

MARTINIQUE

Nomie / 18 ans / 1,83 m

GUYANE 

Morgane /  15 ans / 1,82 m

Chez les garçons, les finalistes sont :

GUADELOUPE

– Cédric /  18 ans / 1,83 m

– Julian  / 15 ans / 1,88 m

– Cédric / 18 ans / 1,83 m

MARTINIQUE

Cyril / 17 ans / 1,88 m

GUYANE

Amine / 16 ans / 1,83m

À l’issue de la finale, 1 fille et 1 garçon seront sélectionnés pour aller représenter les Antilles-Guyane lors de la finale internationale. Cette année, tout comme lors de l’édition précédente, le jury d’EML Antilles-Guyane sera présidé par Iris Minier, directrice du scouting Elite Model Look International.

L’an dernier, c’est la Guyanaise, Elisa Bunel, 14 ans, qui avait remporté le concours et eu la chance de signer un contrat de deux ans avec Elite, en se hissant dans le top 15 mondial.

*Mediaphore, partenaire officiel du casting Elite Model Look Antilles-Guyane 2018.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer