La Route du Rhum – Destination Guadeloupe, mythique course transatlantique en solitaire, courue tous les quatre ans entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, souffle sa 40e bougie. Des noces d’émeraude que les organisateurs de la compétition vont prolonger au moins jusqu’en 2026.

Plus que sept mois avant le lancement de la 11e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. La course mythique, qui a lieu tous les 4 ans, s’élancera le 4 novembre prochain de Saint-Malo en Bretagne pour rejoindre la Guadeloupe. Une traversée de l’Atlantique dont la ligne d’arrivée devrait rester (presque) inchangée au moins jusqu’en 2026. En effet, le Conseil régional de Guadeloupe et la société organisatrice, Pen Duick, ont renouvelé leur partenariat titre, le 6 avril dernier à l’Espace Régional du Raizet (Pointe-à-Pitre en Guadeloupe).

Petite nouveauté de cette édition 2018 : l’arrivée de la traversée dans la commune de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) sera jugée devant le Mémorial ACTe (Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage).

La Route du Rhum – Destination Guadeloupe fête également cette année son 40e anniversaire. Même les skippers les plus chevronnés le disent, elle est la transat en solitaire la plus difficile au monde. « Le nombre de bateaux sur la ligne de départ sera compris entre 120 et 122 », a détaillé Mathieu Sarrot, directeur des événements. Huit skippers guadeloupéens seraient, par ailleurs, de la partie.

Cette course est une aubaine pour le département des Antilles en termes de visibilité médiatique et opportunités touristiques. Elle participe à la « promotion des atouts naturels, culturels, économiques, sportifs… de nos îles », souligne la collectivité guadeloupéenne dans un communiqué. Puisse l’union de la Bretagne et la Guadeloupe rester heureuse. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.