©Préfecture de la Martinique

Routes inondées, glissement de terrain, coupures d’électricité… La Martinique a été frappée par un important épisode pluvieux et orageux, lundi 16 avril. Et des grêlons sont même tombés dans des communes de l’île. Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer.

Début de semaine compliquée en Martinique. Des pluies torrentielles se sont abattu sur l’île, lundi 16 avril. Ces intempéries ont provoqué de nombreux dégâts matériels : des voies coupées, des inondations, glissements de terrain (notamment sur la route du Vert pré au Robert), des coulées de boue, et des coupures d’électricité. La Préfecture de la Martinique a activé son centre opérationnel départemental (COD).

Selon Météo France, la vigilance n’est plus à l’ordre du jour, ce mardi matin. « Les conditions favorables aux fortes précipitations orageuses se sont décalé en Atlantique », indique le service national de météorologie. EDF Martinique a également annoncé le rétablissement de l’électricité pour l’ensemble des clients de son réseau.

©Météo France Antilles

24H de fortes précipitations

« Les communes les plus touchées sont le François, Rivière-Pilote, le Lamentin et le Robert », détaille le service météorologique et climatologique national, dans son bulletin de suivi, émis mardi 17 avril 2018 à 05h45 (heures locales). « Les données recueillies par les pluviomètres durant l’épisode sont très élevées ». Météo France Martinique a relevé : 279 mm au François ; 175 mm au Robert ; 122 mm au Lorrain 47 mm à Rivière-Pilote.

Un automobiliste a par ailleurs été surpris par la brusque montée des eaux au François et partagé son calvaire sur les réseaux sociaux. Dans le bourg de la commune, les passagers d’un taxi ont été secourus par l’hélicoptère de la sécurité civile Dragon 972.

Au lendemain des intempéries, Joseph Loza, maire de la commune du François, accompagné de la sous-préfète du Marin, Corine Blanchot-Prosper, a survolé la ville en hélicoptère pour mesurer l’étendue des dégâts. Une quinzaine de véhicules ont été emportés par les eaux, des maisons ont été sévèrement touchées notamment à la cité Le Jetée, relatent les élus franciscains qui procèdent au recensement des dommages.

Robert Alfred Monthieux, maire du Robert, a également effectué un point de situation pour évaluer l’étendue des dommages, avec le sous-préfet de Trinité et de Saint-Pierre, Emmanuel Baffour.

Pluie de grêlons

Outre les pluies diluviennes, un autre épisode a fortement surpris les Martiniquais. Les habitants des communes du François et du Robert (situées dans le centre de l’île) ont pu assister à des chutes de grêlons, lundi 16 avril. Le phénomène aussi rapide que soudain a été filmé et photographié par de nombreuses personnes.

Comment se forment les grêlons ? Ils suivent à peu près le même processus que celui de la pluie. Jean-Noël Degrace, directeur de Météo France Antilles nous l’explique dans la vidéo ci-dessous :

Bien que cela soit assez inattendu, voir tomber la grêle aux Antilles n’est pas une chose nouvelle. En effet, une chute de grêlons a été observée en 2016 dans la commune de Saint-Claude en Guadeloupe.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.