© Alex Alivon (à gauche) et Carmel André Béliard (à gauche) lors de la rencontre le 13 avril dernier / Facebook MARNDR

La Martinique pourrait avoir trouvé un allié dans la Caraïbe pour booster sa production agricole. Une délégation de représentants de la distribution alimentaire s’est rendue en Haïti afin de travailler sur un éventuel partenariat entre les deux îles dans ce domaine.

Tous les moyens sont-ils bons pour combattre le chlordéone ? En Martinique, des représentants de la distribution alimentaire réfléchissent à des pistes pour stimuler la production agricole de l’île.

Parmi ses pistes : un partenariat avec un voisin caribéen, capable de fournir des fruits et des légumes en quantité. C’est en tout cas ce qu’envisage Alex Alivon, secrétaire général de distribution alimentaire en Martinique et Carmel André Béliard, ministre haïtien de l’agriculture.

Plus qu’une simple visite de courtoisie, le déplacement à Haïti d’Alex Alivon, le 13 avril dernier, avait un but précis : établir un partenariat dans le domaine agricole entre les deux îles. Ainsi la Martinique, qui ne produit que  25 % des fruits et légumes nécessaires à la consommation de sa population, pourrait importer 75 000 tonnes de produits agricoles d’Haiti, révèlent nos confrères de Loop News Haïti.

75 000 TONNES DE FRUITS ET LÉGUMES

Durant  cette rencontre, le secrétaire général de distribution alimentaire martiniquais a pris le temps d’observer et a voulu vérifier si les produits agricoles haïtiens respectaient les normes en la matière.

Une prospection importante, car ce ne sont pas moins de 75 000 tonnes de fruits et légumes originaires d’Haïti, que la Martinique voudrait vendre sur son territoire. « Nous allons voir dans quelle mesure nous pouvons organiser un partenariat entre Haïti et la Martinique » a déclaré Alex Alivon.

UN PREMIER PARTENARIAT AVEC LES BAHAMAS 

Il semblerait que la Martinique ne soit pas la seule île à lorgner sur les produits agricoles haïtiens. En effet, Haïti devrait exporter fin 2018 des fruits et des légumes à destination des Bahamas.

Selon le Dr Hubert Minnis, Premier ministre Commonwealth des Bahamas, le président haïtien, Jovenel Moïse, aurait donné à Carmel André Béliard jusqu’au 21 décembre 2018 pour conditionner et acheminer vers les Bahamas, les produits nécessaires (bananes, céréales, mangues, café cacao, etc.).

Articles similaires

Laisser un commentaire