La tarification moyenne des services bancaires aux particuliers dans les DOM et la collectivité de Saint-Pierre-et-Miquelon connaît une évolution en dents de scie. Quelles banques facturent les frais les plus élevés ? Quelle est la moins chère dans les Outre-mer ? 

L’Institut d’Émission des Départements d’Outre-mer (IEDOM) a réalisé son Observatoire semestriel des tarifs bancaires aux particuliers dans les DOM et la collectivité de Saint-Pierre-et-Miquelon, réalisé conformément à la loi sur la régulation bancaire et financière (art. 81). Le suivi porte sur les 14 tarifs des produits et services les plus couramment facturés par les banques à leurs clients particuliers (les tarifs de l’extrait standard, NDLR) et 3 tarifs réglementés (frais de rejet de chèque, frais de rejet de prélèvement) en vigueur au 1er octobre 2017.

La collecte et le traitement des données couvrent les 36 établissements bancaires installés dans les six géographies (Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon), à partir de leurs documents publics de tarification.

De plus, l’Observatoire reprend également les dernières données publiées par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) pour l’Hexagone, c’est-à-dire les tarifs en vigueur au 5 janvier 2017. « 13 tarifs moyens DOM de l’extrait standard sur 14 sont inférieurs ou égaux aux moyennes CCSF ».

© Sémaphore Conseil ; IEDOM
La tarification moyenne des services bancaires aux particuliers dans chaque département d’Outre-mer :
  • Martinique : 140,67 euros de frais avec une carte de paiement internationale à débit différé et 135,89 avec carte de paiement internationale à débit immédiat / 93,55 euros : tarifs réglementés.
  • Guadeloupe : 140,19 euros de frais avec une carte de paiement internationale à débit différé et 136,15 avec carte de paiement internationale à débit immédiat / 92,95 euros de tarifs réglementés.
  • Saint-Pierre-et-Miquelon : 132,01 euros de frais avec une carte de paiement internationale à débit différé et 130,96 avec carte de paiement internationale à débit immédiat / 100 euros de tarifs réglementés.
  • Mayotte : 132,18 euros de frais avec une carte de paiement internationale à débit différé et 126,94 avec carte de paiement internationale à débit immédiat / 92,09 euros de tarifs réglementés.
  • Guyane : 132,94 euros de frais avec une carte de paiement internationale à débit différé et 128,67 avec carte de paiement internationale à débit immédiat / 88,75 euros de tarifs réglementés.
  • La Réunion : 128,17 euros de frais avec une carte de paiement internationale à débit différé et 124,5 euros avec carte de paiement internationale à débit immédiat / 91,28 euros de tarifs réglementés.

Rappelons que le paysage bancaire en Outre-mer a subi des mutations au cours des dernières années : fusion des filiales de la BNP en Guadeloupe, Martinique et Guyane sous l’entité BNP Paribas Antilles-Guyane, absorption de la BFCAG par le Crédit Lyonnais pour créer l’entité LCL Antilles- Guyane, les acquisitions de la Caisse d’épargne CEPAC en Outre-mer (la Banque de La Réunion, de la Banque des Antilles Française et de la Banque de Saint-Pierre-et-Miquelon), absorption de la Caisse Régionale de Crédit Maritime Mutuel d’Outre-mer par la Bred. « Par conséquent, la liste des établissements bancaires suivis a évolué par rapport aux années antérieures ».

Frais de tenue de compte en baisse

D’une façon générale, on observe une augmentation du coût des cartes à paiement à débit immédiat et de l’assurance, alors que certains frais, comme ceux de tenue de compte, sont revus à la baisse. Mais par rapport au précédent Observatoire (avril 2017), « le tarif moyen pour la tenue de compte reste en particulier inchangé à 20,1 euros », indique l’organisme.

Les frais de tenue de compte sont toutefois toujours plus élevés que dans l’Hexagone, dont le montant est de 18,74 euros. C’est en Martinique que les frais de tenue de compte par an sont le plus cher : 24,45 euros. Et c’est à La Réunion qu’ils sont les moins chers : 16,31 euros.

Les banques dont la tarification moyenne est la plus chère aux Antilles-Guyane (par rapport aux 14 tarifs moyens DOM de l’extrait standard) :
Guadeloupe
  1. BNP Paribas Antilles-Guyane : 209,85 euros
  2. Société Générale Antilles (SGA) : 199,75 euros
  3. LCL : 197,86 euros
Guyane
  1. BNP Paribas Antilles-Guyane : 205,32 euros
  2. LCL : 197,86 euros
  3. Caisse Régionale Crédit Agricole Mutuel Martinique-Guyane (CRCAM M-G): 193,83 euros
Martinique
  1. BNP Paribas Antilles-Guyane : 209,85 euros
  2. Société Générale Antilles (SGA) : 199,75 euros
  3. LCL : 197,86 euros

À noter qu’en Guadeloupe et en Martinique, les tarifs réglementés (frais de rejet de chèque< 50 €, frais de rejet de chèque > 50 €, frais de rejet de prélèvement) s’élèvent à 100 euros dans toutes les banques excepté la BRED-BP (84 euros) et la Banque Postale (87 euros). Il en est de même en Guyane, avec une différence pour la BNP Paribas Antilles-Guyane (92,16) et l’absence de la Société Générale Antilles (SGA).

Les banques dont la tarification moyenne est la moins chère aux Antilles-Guyane (par rapport aux 14 tarifs moyens DOM de l’extrait standard) :
Guadeloupe 
  1. La Banque Postale (LBP) : 159,08 euros
  2. La Caisse d’épargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC) : 174,35 euros
  3. Fédération du Crédit Mutuel Antilles-Guyane (FCMAG) : 176,48 euros

Suivent la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Guadeloupe (189,70 euros) et la Bred-Banque Populaire (191, 17 euros).

Guyane 
  1. La Banque Postale (LBP) : 159,06 euros
  2. La Caisse d’épargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC) : 174,35 euros
  3. Fédération du Crédit Mutuel Antilles-Guyane (FCMAG) : 176,48 euros

Suit la Bred-Banque Populaire (190,89 euros).

Martinique 
  1. La Banque Postale (LBP) : 159,08 euros
  2. La Caisse d’épargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC) : 174,35 euros
  3. Fédération du Crédit Mutuel Antilles-Guyane (FCMAG) : 176,48 euros

Suivent la Bred-Banque Populaire (191, 17 euros) et la Caisse Régionale Crédit Agricole Mutuel Martinique-Guyane (193,83 euros).

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.