Davy Rimane (à gau.) Lénaïck Adam © Facebook Davy Rimane - Facebook Lénaïck Adam

Le député sortant Lénaïck Adam et le candidat insoumis Davy Rimane sont arrivés en tête du premier tour de la législative partielle, dimanche soir. Les deux rivaux s’affronteront au second tour, le 11 mars prochain.  

Comme un air de déjà-vu. Lénaïck Adam (43,13% des voix), candidat de La République en marche et Davy Rimane (35,10% des voix), soutenu par la France Insoumise, sont parvenus à se qualifier, en tête, pour le second tour de la législative partielle en Guyane, dimanche 4 mars. Seules 1103 voix séparent les deux concurrents. David Riché, maire de Roura et président de l’association des maires de Guyane se hisse à la troisième place.

Le 11 mars prochain, les électeurs devront déterminer qui sera le député de la seconde circonscription du territoire. Un scrutin qui ne passionne pas les foules… puisqu’à une heure de la fermeture des bureaux de vote de la seconde circonscription, le taux de la participation annoncée par la préfecture de Guyane était de 29,34%.

Enjeu national

Début décembre, le Conseil constitutionnel avait invalidé l’élection de Lénaïck Adam après des irrégularités constatées dans deux bureaux de vote de la commune de Maripasoula (sud-ouest guyanais), sans compter le faible écart des voix entre les deux candidats (57).

Cette législative partielle s’est invitée au-delà des frontières de la Guyane. Les candidats en lice ont pu compter sur le soutien de leurs chefs de parti. Ainsi, Christophe Castaner, le délégué général de La République en marche (LREM) a fait campagne aux côtés de Lenaïck Adam. Suivi à un jour près du porte-drapeau de La France Insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, venu prêter mains fortes à Davy Rimane (collectif « Pou Lagwiyann Dékolé »).

De plus, cette élection survient un an après un mouvement social d’ampleur et quelques semaines après les revers du parti présidentiel au Territoire de Belfort et dans le Val-d’Oise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.