[VIDÉO] Musicien globe-trotteur, Stéphane Castry a sorti son premier album « Basstry Therapy » en novembre 2017. Un opus de 15 titres dans lequel le bassiste, compositeur et directeur musical guadeloupéen dévoile le fruit de ses années de carrière. Après avoir fait salle comble en Martinique et enthousiasmé ses fans en Guadeloupe, il se produit à Paris le 27 avril prochain. 

Le rendez-vous est fixé à l’Hidden Hotel: un hôtel situé à deux pas des Champs-Élysées, à Paris. Stéphane Castry arrive souriant, sa basse sur le dos. La caméra n’est pas encore allumée, mais la discussion s’engage naturellement. L’artiste guadeloupéen revient son parcours, l’expérience avec son groupe J-Sound, l’aventure quelques années plus tard avec Moun Karayib.

Il raconte ses rencontres, le plaisir qu’il prend à accompagner des artistes tels qu’Angélique Kidjo sur la scène internationale. L’univers posé, Stéphane Castry revient sur la genèse de Basstry Therapy: un premier album qu’il a conçu à son image pour partager sa musique.

La touche Castry

Il y a un peu plus de deux ans, l’artiste a eu envie de se poser pour réaliser cet album autour de sa musique. Une musique aux influences plurielles avec de profondes racines caribéennes. Grandir à Basse-Terre en Guadeloupe a ancré en lui une culture créole qu’il agrémente volontiers de sa touche Castry. Le bassiste également compositeur, arrangeur et directeur musical s’est entouré de talentueux artistes (Patrice Hulman, Olivier Jean-Alphonse, Stephan Filey, Michel Alibo, NDLR) pour la concrétisation de son projet, fidèle à son image.

Accompagner des artistes tels que Keziah Jones, Ayo, Sinclair, Mayra Andrade, Imani sur scène ou en studio a mené Stéphane Castry aux quatre coins du monde. Le bassiste guadeloupéen a participé à des tournées, des festivals internationaux, des émissions et télé-crochets en France (Taratata, Les Victoires de la musique) et aux États-Unis (Late Letterman, Jay Leno, CBS Early Show). Autant d’expériences qui ont affûté son style.

Concerts live Basstry Therapy de Stéphane Castry :

  • 21 février : L’Arobase, Schoelcher
  • 23 février : Lakasa, Baie-Mahault
  • 27 avril : Péniche Anako, Paris

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.