© Twitter / XL Airways

D’ici quelques semaines, la compagnie aérienne XL Airways France n’assurera plus ses vols entre la France métropolitaine et La Réunion. Qu’est-ce qui a bien pu pousser la compagnie low-cost à prendre cette décision ? Explications.

Les passagers souhaitant voyager entre la métropole et l’île de La Réunion devront faire sans XL Airways et opter du coup pour une autre compagnie. En tout cas, entre mi-mars et mi-juin selon Air Journal. « La compagnie aérienne XL Airways France a décidé de suspendre les vols entre la métropole et l’île de La Réunion de mi-mars à mi-avril puis de mi-mai à mi-juin, faute de demande en raison des surcapacités créées par l’arrivée de la low cost French bee l’année dernière », explique le site spécialisé.

Autant dire que la nouvelle tombe plutôt mal pour les passagers qui souhaitaient profiter de tarifs attractifs pour voyager entre les deux destinations. Selon Clicanoo, ce sont pas moins de 24 rotations qui ont été suspendues à la saison creuse par XL Airways entre sa base à Paris-CDG et l’aéroport de Saint Denis-Roland Garros mais également depuis Toulouse, Lyon et Marseille.

Des tarifs attractifs mais peu de réservations

Aussi bizarre que cela puisse paraître, la compagnie aérienne XL Airways justifie l’arrêt de ses vols durant huit semaines en raison du faible nombre de réservations pour ses vols.

Le site web d’actualité réunionnais a interrogé la direction de la compagnie aérienne low-cost qui précise avoir « mis en place les meilleurs tarifs mais les réservations ne suivent pas. Nous ne sommes pas les seuls à réduire notre programme de vols dans un contexte d’augmentation de la concurrence. Il s’agit pour nous de préserver la pérennité des lignes que nous avons au départ de la Réunion ».

Autrement dit, l’arrivée de French bee n’est pas étrangère à cette décision. La compagnie aérienne française low-cost lancée il y a peu par le groupe Dubreuil est venue semer le trouble sur la route Paris/Saint-Denis de La Réunion. Une route sur laquelle la concurrence est féroce puisque hormis French bee et XL Airways, d’autres compagnies opèrent des vols entre Paris et La Réunion. Ainsi Air France, Air Austral et Corsait International se partagent le marché.

En attendant, les passagers qui avaient réservé des vols entre Paris et La Réunion entre mi-mars et mi-avril puis de mi-mai à mi-juin se verront offrir des alternatives, ajoute Air Journal. De son côté, XL Airways s’engage à à reprendre son programme vol normalement « pendant les vacances de Pâques et dès le retour de la haute saison ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.