© Shutterstock / Tobias Arhelger

En 2017, 237 personnes sont décédées sur les routes d’Outre-mer, soit 24 de moins par rapport à l’année précédente.

Le ministère de l’Intérieur a dévoilé le 1er février dernier son bilan annuel concernant la mortalité routière en 2017. Pour la première fois, les territoires d’Outre-mer sont inclus dans les chiffres de l’étude. L’an dernier, 237 personnes sont décédées sur les routes d’Outre-mer (152 dans les DOM et 85 dans les COM et en Nouvelle-Calédonie).

Une baisse de 9% par rapport à 2016 et -16% par rapport à 2010. À l’échelle nationale, après trois ans consécutifs de hausse, le nombre de morts sur les routes a légèrement reculé en 2017 en France : 3 693 personnes sont décédées, soit 45 de moins qu’en 2016 (-1,2%). Comme chaque année, les résultats définitifs ne seront cependant connus qu’au printemps.

Baisse de la mortalité des jeunes

En Outre-mer, les automobilistes sont les premières victimes des accidents de la route avec 98 décès estimés en 2017 (95 décès en 2016). La mortalité des usagers des deux-roues motorisés est baisse : 74 usagers tués en 2017 (87 enregistrés en 2016). La mortalité piétonne est stable avec 46 décès estimés en 2017 et légèrement en baisse (50 décès en 2016). Depuis 2010, la mortalité cyclomotoriste a baissé mais la mortalité motocycliste est équivalente : 11 décès estimés en 2017 (15 décès recensés en 2016).

Du côté des jeunes automobilistes de 18-24 ans, 44 décès ont été recensés en 2017. Un taux de mortalité en baisse de 44% par rapport à 2010 (78 décès avaient été enregistrés) et 2016 (52 décès recensés). En revanche, chez les 25-34 ans, le nombre de morts sur les routes est estimé à 60 décès en 2017. La mortalité des seniors de 65 ans et plus est encore modérée (26 décès), mais elle est plus forte qu’en 2016 (22 décès).

En France et plus particulièrement en Outre-mer, les premières causes des accidents mortels sont la vitesse et l’alcool, rapporte le bilan. De plus, la moitié des usagers de deux-roues motorisés décédés ne portait pas de casque. Le non-port de la ceinture de sécurité chez la majorité des automobilistes décédés est également à souligner.

À l’instar de l’Hexagone, le nombre d’accidents corporels est en hausse en Outre-mer : + 11,6% par rapport à 2016. Il en est de même pour le nombre de personnes blessés : +7,4%. Le nombre d’hospitalisations est, lui, en légère baisse (- 3,2%).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.