© Shutterstock / davidpstephens

La présence de requins dans les eaux de La Réunion reste une problématique majeure. Pour aider les acteurs locaux dans leur lutte contre les attaques de requin, le gouvernement doublera les financements du Plan d’actions sur le risque requins sur l’île.

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin garde un oeil attentif sur la situation de La Réunion face à la menace des requins. En 2017, la ministre avait déjà fait part de son intention d’aider l’île dans sa lutte. Pour se faire, le Gouvernement a décidé de doubler les financements du Plan d’actions sur le risque requins à La Réunion en les faisant passer à 2 millions d’euros par an.

Dans un communiqué, le ministère annonce que ce doublement des financements permettra de renforcer la sécurité des zones pour la baignade et les activités nautiques. Ainsi, ces fonds permettront de lancer ou poursuivre plusieurs chantiers :

  • Amélioration de la sécurité des zones surveillées existantes pour la baignade et les activités nautiques et aménagement de nouvelles zone ;
  • Poursuite du programme sélectif de pêche de prévention en 2018-2021 : La participation l’État est renforcée de 2018 à 2021 sur les actions de prélèvement des requins bouledogues, et le soutien à la réserve marine est réaffirmé ;
  • Déploiement du dispositif « vigies requins renforcées » sur de nouvelles zones géographiques et son élargissement à de nouveaux publics pour contribuer au développement économique et touristique de La Réunion ;
  • Renforcement des moyens humains et financiers du centre de ressources et d’appui (CRA) pour la réduction du risque requin ;
  • Amélioration des connaissances sur les requins tigres et bouledogues à des fins opérationnelles de réduction du risque.

Une annonce qui tombe quelques jours avant une nouvelle attaque de requin sur l’île. Samedi 17 février, un pêcheur sous-marin a été victime d’une attaque d’un requin bouledogue. Fort heureusement, le pêcheur a pu éviter le pire et rejoindre la terre ferme sain et sauf, révèle Réunion La 1ère. Un fait qui devrait relancer le débat de la pêche au requin vivement souhaitée par des pêcheurs locaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.