Record du monde de ukulélé. © Capture TNTV

6302 Polynésiens se sont rassemblés samedi dans le plus grand stade de Tahiti pour reconquérir leur record du monde de joueurs simultanés d’ukulélé, détenu par Hong Kong. Un défi de taille, qu’ils n’ont malheureusement pas réussi à relever malgré leur enthousiasme.

Samedi, des Polynésiens ont afflué vers le stade Pater – le plus grand de l’île – ukulélé en main et vêtus de la tenue locale : chemise, paréo ou robe fleurie, dans l’espoir de regagner le titre mondial de joueurs simultanés d’ukulélé. « Battre ce record, c’est une question de fierté, et puis ça fait revenir la jeune génération vers son patrimoine artistique », a renchérit Noëlline Parker, coordinatrice de ce défi.

Pendant quatres heures, les participants, venant notamment des îles plus lointaines, comme Moorea, Raiatea ou Bora-Bora, ont joué tous ensemble sous un soleil de plomb. À 17 h, 6302 musiciens ont ainsi entonné ensemble la chanson sélectionnée pour homologuer le record :  Tuihei d’Henrietta Alves. Un chiffre impressionnant, décompté par un huissier de justice… mais loin des 10 000 personnes escomptées.

En effet,  l’an dernier, la Polynésie française s’est vue devancée par Hong Kong qui a rassemblé 8 065 musiciens, faisant exploser le précédent record polynésien évalué à 4 792 musiciens, établi dans le Livre Guinness des Records.

Articles similaires

Laisser un commentaire