© French Blue

La compagnie aérienne à bas prix French Blue devient French Bee. En prévision du lancement de sa rotation vers les États-Unis, la filiale du groupe Dubreuil a dû changer de nom pour éviter une instance en justice avec Jetblue. Le changement de marque sera effectif ce 6 février sur Internet.

Au revoir French Blue, bienvenue French Bee (« l’abeille française »). La jeune compagnie low cost du groupe Dubreuil (Air Caraïbes) a changé de nom afin de pouvoir desservir les États-Unis sans risquer un procès, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

La compagnie française avait demandé des droits de trafic à destination de San Francisco au départ d’Orly-Sud, dans le cadre de sa desserte Paris-San Francisco et également Paris-Papeete via San Francisco.

Monopole du « Blue »

« French Blue s’est heurtée aux objections d’un opérateur américain, lequel se prévaut de l’antériorité de sa marque pour revendiquer un monopole sur le terme ‘blue’ », explique la compagnie créée en 2016.

En effet, l’abeille française a rencontré quelques complications lors de sa demande d’autorisation auprès du département américain des transports (DOT). Le 27 novembre 2017, la dénomination statutaire de la compagnie avait changé provisoirement pour devenir « French SAS» (au lieu de French Blue SAS).

Tout en considérant « la posture et les revendications » de la compagnie américaine comme « contestables », French Bee a pris le parti de modifier son nom « pour mener à bien ses projets de développement dans le timing déjà établi ». De plus, « symboliquement, nous gardons la première lettre du mot ‘blue’ pour évoluer vers une personnification de la compagnie en une abeille, symbole de la cohésion d’équipe qui anime la compagnie et porteuse de valeurs d’engagement et d’efficacité », explique la directrice commerciale Sophie Hocquez.

131 000 passagers en 2017

Le changement de marque sera effectif dès le 6 février, date d’inauguration de la desserte de San Francisco, sur Internet puis sur tous les visuels de la compagnie. Deux autres compagnie low cost long-courrier, Norwegian et Level (groupe IAG), proposent également des vols transatlantiques depuis Paris.

À partir du 11 mai, French Bee proposera des liaisons au départ de Paris-Orly-Sud en direction de Papeete (à Tahiti) via San Francisco aux Etats-Unis. La compagnie dispose actuellement d’un A330 et d’un A350 et accueillera au printemps un nouvel A350. Les avions pourront accueillir 411 passagers dont 35 en classe premium et 376 en classe économique.

Dans un premier temps, les rotations s’effectueront à raison de deux vols par semaine. À la haute saison, entre mi-juin et fin août 2018, un troisième vol sera proposé. À noter que depuis juin 2017, French Blue s’est positionné sur la Réunion et propose un aller simple Paris-Réunion à moins de 300 euros.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.