© Shutterstock / Meunierd

La compagnie aérienne Air France va t-elle se lancer sur le marché du low-cost sur ses vols transatlantiques ? La manoeuvre semble plutôt bien engagée selon le PDG du Groupe Air France-LKM, invité sur Europe 1.

Avec l’arrivée prochaine de la low-cost Level, les prix cassés opérés par certaines compagnies aériennes opérant déjà sur les vols transatlantiques, Air France se devait d’entrer dans l’arène. La bataille faisant déjà rage, la compagnie aérienne française a décidé de s’y mettre en annonçant la mise en place prochaine d’aller-simples à partir de 195 euros, information révélée par le PDG du groupe Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac qui était invité il y a quelques jours, sur Europe 1.

« Nous allons mettre à jour nos systèmes avec des prix sans bagages de façon à pouvoir comparer » véritablement nos tarifs avec ceux des low-cost car « ces prix (des low-cost, ndlr) sont des prix sans bagage, sans repas et sans aucune prestation. Lorsque vous doublez le prix parce que là ce n’est que l’aller, et que vous ajoutez la prestation, vous n’arrivez pas très loin des prix que nous pratiquons », commente Jean-Marc Janaillac.

Autant dire que l’arrivée de Level, l’implantation progressive de la Norwegian qui lorgne également sur les vols transatlantiques n’a pas laissé Air France, indifférente. Pourtant sur cette route entre la métropole et les Antilles françaises, les compagnies aériennes en compétition sont tout de même nombreuses : Air Caraïbes, Air France, Corsair International, XL Airways et bientôt, Level.

Mise en place tactique pour rester compétitif

Le low-cost plaît aux voyageurs et Air France s’en rend bien compte. En proposant l’aller-simple à partir de 195 euros, dès le mois d’avril, il est évident que les lignes continueront de bouger et que les concurrents directs de la compagnie française ne resteront pas les bras croisés.

Avec un tarif aussi bas, inhabituel chez Air France, reste à savoir si le confort sera au rendez-vous. Un point sur lequel la compagnie aérienne Level ne compte pas lésiner. En attendant de connaître la position de Norwegian Airlines sur le transatlantique, ce sont les voyageurs des vols transatlantiques qui peuvent d’ores et déjà se frotter les mains.

Articles similaires

3 Commentaires

  1. pourquoi faire ca maintenant alors que depuis des années les billets sont horsn de prix.mais pour la concurrence vous etes présents non pas pour l’usager mais pour ne pas perdre vos bénéfices

  2. On est aller au guichet Air France d’Orly le 31 janvier , le prix de l’aller simple était proposé à plus de 800 € , l’aller retour a un peu plus de 400€ !!!!!!
    Cherchez l’erreur
    On est loin du prix annoncé ci dessus !!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.