© Je suis libre

Cédric Chemir et Ludovic Claire s’emparent du thème de la liberté dans leur premier court-métrage présenté au Nikon Film Festival. Les deux Antillais figurent dans le top 20 des productions les plus soutenues du concours cinématographique.

« Je suis un cadeau ». C’est le thème défini du concours de courts-métrages de la 8e édition Nikon Film Festival. Cette année, la compétition cinématographique compte parmi ses participants une production antillaise : Je suis libre.

Ce court-métrage, réalisé par le Guadeloupéen Ludovic Claire et le Martiniquais Cédric Chemir, retrace l’évolution de la liberté, de l’esclavage à nos jours. Le film est résumé ainsi : « Les combats d’hier profitent aux générations d’aujourd’hui. On ne s’en rend pas toujours compte, mais notre liberté est un cadeau, un héritage parfois payé au prix fort. » Pour les réalisateurs plus qu’un film, Je suis libre est un « hommage à tous ceux et celles qui se sont battus pour les libertés et qui luttent encore aujourd’hui pour les préserver ».

Ludovic Claire est photographe, Cédric Chemir acteur. Leur passion pour le cinéma les a réunis et conduit à réaliser ce film dramatique de deux minutes. Une collaboration qui a porté ses fruits, puisque les deux trentenaires font partie des 20 réalisations les plus soutenues sur le site du Nikon Film Festival (parmi les 664 présentées, ndlr). Ils ont par ailleurs fait appel au pianiste de jazz et compositeur martiniquais Grégory Privat pour la musique du film, ainsi qu’à la graphiste web martiniquaise Lauwaart pour le dessin.

S’ils remportent le grand prix du jury présidé par Emmanuelle Bercot, Ludovic Claire et Cédric Chemir recevront une dotation de 8000 euros. Leur court-métrage sera diffusé dans les cinémas MK2, sur Canal +, au Festival de cinéma européen des Arcs et sur la plateforme de vidéos web Dailymotion. Neuf autres prix sont décernés lors de la compétition : Prix Canal+, Prix des Médias, Prix de la Mise en Scène, Prix de la Photographie, Prix d’Interprétation Féminine, Prix d’Interprétation Masculine, Prix de la Meilleure Bande Son, Prix des Ecoles et Prix du Public.

Les votes se clôturent le 24 janvier. « Une pré-sélection de 50 films est annoncée et soumise au jury pour les délibérations. Vous faites partie des 50 ? Vous avez alors une chance d’être le prochain Grand Prix du Jury du Nikon Film Festival ».

Articles similaires

Laisser un commentaire