Martinique : l’aéroport Aimé Césaire vise les 2 millions de passagers en 2020

Une maquette du futur aéroport Aimé Césaire au Lamentin. ©Outre-mer aviations via documents SAMAC

Après avoir transporté 1,9 million de passagers en 2017, l’aéroport Aimé Césaire de la Martinique espère atteindre les 2 millions de voyageurs d’ici deux ans. Dans le même temps, il se prépare au lancement de travaux d’extension.

Hausse du trafic de passagers, arrivée de deux nouvelles compagnies aériennes, réalisation de travaux d’extension… L’année 2018 s’annonce chargée pour l’aéroport Aimé Césaire de la Martinique, situé au Lamentin.

En 2017, 1,9 million de passagers ont fait escale à l’aéroport international, a indiqué Frantz Thodiard, le président du directoire de la Société Aéroport Martinique Aimé Césaire (SAMAC), lors d’une cérémonie de vœux à la presse le 22 janvier dernier. Un chiffre que la structure espère dépasser, elle veut atteindre les « 2 millions de passagers en 2020 et 2,5 millions à l’horizon 2030 ».

De plus, l’aéroport va entamer en mai prochain des travaux d’extension visant à faire face à l’accroissement du nombre de passagers en Martinique, qui devraient prendre fin à l’horizon 2020. Le 4 septembre 2017, les responsables techniques de l’aéroport international Martinique-Aimé-Césaire ont dévoilé lors d’une conférence de presse que ce projet de transformation était confié à l’entreprise italienne de BTP, INSO.

Frantz Thodiard (au centre de la photo), président du directoire de la Société Aéroport Martinique Aimé-Césaire, le 4 septembre 2016. © Mediaphore

20 000 m2 supplémentaires

« Nouvelle aérogare, nouvelles ambitions, nouvelles perspectives », c’est le mot d’ordre de ce projet d’extension qui se veut faire de l’aéroport de la Martinique, un outil moderne, résistant et une vitrine touristique de l’île.

Le projet de travaux de l’aéroport martiniquais couvre plusieurs aspects. Il permettra d’ajouter « 20 000 m2 de plancher supplémentaire aux 24 000 existants », a précisé Frantz Thodiard. Une galerie de circulation reliée à la salle d’embarquement des passagers des vols régionaux vers l’extension de l’aérogare devrait voir le jour, ainsi que des bornes libres services, de nouveaux commerces, un salon pour les passagers en première classe, etc. Lors de la conférence de presse, les acteurs du dossier avaient avancé un budget de 123 millions d’euros.

Par ailleurs, cette année, de nouvelles compagnies aériennes débarquent en Martinique. Après Norwegian et Condor, XL Airways devrait bénéficier de cette ouverture du ciel. « Ce sont six villes de province qui vont être reliées à la Martinique en direct via XL Airways en 2018 (Lille, Brest, Nantes, Bordeaux, Toulouse et Marseille) », renchérit Frantz Thodiard. Il faudra également compter sur la compagnie Level dont les premières rotations entre Paris-Orly et la Martinique débuteront en septembre 2018.

Articles similaires

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer