Il y a trois ans, le 8 janvier 2015, la jeune policière Clarissa Jean-Philippe était assassiné par le terroriste Amedy Coulibaly à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine. Le souvenir de la jeune femme d’origine martiniquaise de 26 ans, ainsi que le courage dont elle a fait preuve sont toujours présents dans les esprits. 

Trois années se sont écoulées et le souvenir de l’assassinat de Clarissa Jean-Philippe est toujours aussi vif. L’avenue Pierre-Brosselette (séparant la ville de Malakoff de celle de Montrouge, lieu du drame) où un mémorial a été érigé en hommage à la jeune femme, est entretenue continuellement. Deux nouveaux hommages ont lieu ce lundi 8 janvier.

Continuer à rendre hommage

Les villes de Carrières-Sous-Poisssy (dans les Yvelines) et Montrouge (dans les Hauts-de-Seine) tiennent, comme chaque année depuis le drame, a rendre hommage à la jeune policière. Ainsi, le premier aura lieu à Carrières-Sous-Poissy (le lieu où vivait Clarissa Jean-Philippe avec son compagnon, ndlr) à 11h30. Christophe Delrieu, maire de Carrière-Sous-Poissy, explique que « cet événement est organisé au même titre qu’une commémoration patriotique […] Clarissa a été tuée dans l’exercice de ses fonctions. Elle était postée à proximité d’une école juive et le terroriste qui l’a abattue avait fait des repérages auparavant afin de commettre un attentat dans cet établissement ». L’hommage se déroulera dans le square portant aujourd’hui son nom.

Une seconde commémoration aura lieu à 14h30 à Montrouge. À cette occasion Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur et Annick Girardin, ministre de l’Outre-mer seront présents ainsi qu’Etienne Langereau, le maire de Montrouge. Emmanuel Macron, lui ne sera à aucune des deux commémorations, car il est actuellement en déplacement en Chine.

 

Une plaque également érigée à Malakoff

Après la ville de Montrouge, c’est au tour de celle de Malakoff d’ériger une plaque en la mémoire de Clarissa Jean-Philippe, à l’endroit même où elle a perdu la vie. Elle sera dévoilée ce mardi 9 janvier lors d’une cérémonie plus intime que celle de lundi.

Rappelons qu’en 2016, un an après les faits, une plaque avait déjà été érigée sur l’avenue Pierre-Brosselette. Cependant, l’axe étant séparé en deux, c’est du côté de Montrouge que la première plaque avait été posée. Aujourd’hui, Malakoff a aussi décidé de rendre hommage à Clarissa. Selon la ville, cette initiative émane de la famille de la jeune femme. « Nous avons accédé à la demande de la famille qui souhaitait qu’une plaque soit posée au lieu exact où Clarissa est décédée » explique la municipalité.

Les deux plaques (celle érigée à Montrouge et celle de Malakoff) seront donc face-à-face. En cette année 2018,Clarissa Jean-Philippe aurait eu 30 ans. Les attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo, Montrouge et à l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes ont fait 17 morts.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire