Le chanteur Johnny Hallyday est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 74 ans. De nombreuses personnalités dans l’Hexagone et les Outre-mer lui ont rendu hommage.

Johnny Hallyday (Jean-Philippe Smet, de son vrai nom) est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 74 ans, a annoncé son épouse dans un communiqué transmis à l’AFP. Celui que l’on surnommait « l’idole de jeunes » menait depuis plusieurs mois une lutte acharnée contre un cancer des poumons.

Rock and roll, blues, variété…Fort de 60 ans de carrière, Johnny a marqué les esprits et l’industrie de la musique. La France pleure aujourd’hui cette légende. Plusieurs personnalités des Outre-mer lui ont rendu un vibrant hommage.

C’est principalement sur les réseaux sociaux que se sont multipliées les éloges à l’intention du rockeur. À l’instar de la ministre des Sports et championne du monde d’escrime guadeloupéenne, Laura Flessel. Elle a tenu à dire merci sur Twitter à celui qui avait « accompagné tant de vies ».

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a retweeté sur son compte Twitter le message d’hommage du président Emmanuel Macron :

La députée polynésienne Maina Sage a tenu à dire « mauruuru » (« merci en polynésien, ndlr) à Johnny et à sa femme Laeticia pour leur générosité envers la Polynésie  :

Le champion olympique de judo Teddy Riner évoque de son côté la disparition d’« une légende» :

La championne de France et joueuse de l’Olympique lyonnais, Wendie Renard salue l’idole de son père :

La sénatrice martiniquaise Catherine Conconne a rendu hommage à la bête de scène :

La députée réunionnaise et ancienne ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a célébré l’artiste par quelques paroles de sa chanson Quelque chose de Tennessee.

Euzhan Palcy, première réalisatrice noire couronnée aux Césars, parle de « nouvelles stupéfiantes » suite à la mort de « deux icônes françaises en moins de 24 heures ». Elle salue les mémoires de Jean d’Ormesson, « colosse de la littérature », « un homme féroce et intelligent », et de Johnny Hallyday « une légende du rock à jamais » et « plus grand artiste live de tous les temps ».

Le chanteur Doc Gynéco dit au revoir à son « Grand Frère ».

Le journaliste et militant Claudy Siar salue « l’icône de toute une nation ».

La jeune génération de la musique antillaise a également rendu hommage au rockeur au 110 millions de disques vendus, à l’instar des chanteurs Kalash et E.sy Kennenga :

Rooock n Roll mon Johnny #Legende 🖤

A post shared by KALASH (@kalash972) on

 

 

Divers concerts en Outre-Mer et une maison à Saint-Barthélémy

Les Outre-mer ont accueilli à diverses reprises la star. Il s’est notamment produit en Nouvelle-Calédonie en 1972, ainsi qu’en Guadeloupe en 1999, aux côtés de Tanya St Val au Vélodrome de Gourde Liane à Baie-Mahault. Plus récemment, en 2016, il s’était produit à Tahiti.

Johnny Hallyday possédait également une maison à Saint-Barthélémy. Elle a été touchée par le cyclone José en septembre dernier, comme le relatait sa femme Laeticia sur Instagram. Néanmoins, le chanteur avait pu y passer  quelques jours en août dernier, ainsi que de nombreux moments en famille et entre amis.

 

Articles similaires