©shutterstock

Le chanteur Johnny Hallyday est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 74 ans. De nombreuses personnalités dans l’Hexagone et les Outre-mer lui ont rendu hommage.

Johnny Hallyday (Jean-Philippe Smet, de son vrai nom) est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 74 ans, a annoncé son épouse dans un communiqué transmis à l’AFP. Celui que l’on surnommait « l’idole de jeunes » menait depuis plusieurs mois une lutte acharnée contre un cancer des poumons.

Rock and roll, blues, variété…Fort de 60 ans de carrière, Johnny a marqué les esprits et l’industrie de la musique. La France pleure aujourd’hui cette légende. Plusieurs personnalités des Outre-mer lui ont rendu un vibrant hommage.

C’est principalement sur les réseaux sociaux que se sont multipliées les éloges à l’intention du rockeur. À l’instar de la ministre des Sports et championne du monde d’escrime guadeloupéenne, Laura Flessel. Elle a tenu à dire merci sur Twitter à celui qui avait « accompagné tant de vies ».

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a retweeté sur son compte Twitter le message d’hommage du président Emmanuel Macron :

La députée polynésienne Maina Sage a tenu à dire « mauruuru » (« merci en polynésien, ndlr) à Johnny et à sa femme Laeticia pour leur générosité envers la Polynésie  :

Le champion olympique de judo Teddy Riner évoque de son côté la disparition d’« une légende» :

La championne de France et joueuse de l’Olympique lyonnais, Wendie Renard salue l’idole de son père :

https://twitter.com/WRenard/status/938337670308261888

La sénatrice martiniquaise Catherine Conconne a rendu hommage à la bête de scène :

La députée réunionnaise et ancienne ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a célébré l’artiste par quelques paroles de sa chanson Quelque chose de Tennessee.

Euzhan Palcy, première réalisatrice noire couronnée aux Césars, parle de « nouvelles stupéfiantes » suite à la mort de « deux icônes françaises en moins de 24 heures ». Elle salue les mémoires de Jean d’Ormesson, « colosse de la littérature », « un homme féroce et intelligent », et de Johnny Hallyday « une légende du rock à jamais » et « plus grand artiste live de tous les temps ».

Le chanteur Doc Gynéco dit au revoir à son « Grand Frère ».

Le journaliste et militant Claudy Siar salue « l’icône de toute une nation ».

https://twitter.com/Claudy_Siar/status/938337278358847488

La jeune génération de la musique antillaise a également rendu hommage au rockeur au 110 millions de disques vendus, à l’instar des chanteurs Kalash et E.sy Kennenga :

View this post on Instagram

Rooock n Roll mon Johnny #Legende 🖤

A post shared by KALASH (@kalash972) on

 

 

Divers concerts en Outre-Mer et une maison à Saint-Barthélémy

Les Outre-mer ont accueilli à diverses reprises la star. Il s’est notamment produit en Nouvelle-Calédonie en 1972, ainsi qu’en Guadeloupe en 1999, aux côtés de Tanya St Val au Vélodrome de Gourde Liane à Baie-Mahault. Plus récemment, en 2016, il s’était produit à Tahiti.

Johnny Hallyday possédait également une maison à Saint-Barthélémy. Elle a été touchée par le cyclone José en septembre dernier, comme le relatait sa femme Laeticia sur Instagram. Néanmoins, le chanteur avait pu y passer  quelques jours en août dernier, ainsi que de nombreux moments en famille et entre amis.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.