©CL2P

40% de la population guadeloupéenne n’a pas accès à l’eau potable au quotidien… Il n’est pas rare que dans les médias et sur les réseaux sociaux, les habitants dénoncent cette situation. La journaliste Christine Kelly organise le 23 décembre 2017 une distribution d’eau minérale aux familles, à Pointe-à-Pitre.

40% des Guadeloupéens n‘ont pas accès à l’eau potable au quotidien. Une situation que Christine Kelly s’est engagée à dénoncer. La journaliste organise une distribution d’eau minérale, appelée « Sursaut pour l’eau minérale », le 23 décembre 2017, Place de la Victoire à Pointe-à-Pitre, de 15 h à 19 h. Un pack d’eau sera distribué à chaque membre de la famille.

Elle sera accompagnée par plusieurs personnalités : Christine Arron (athlète), Admiral T (chanteur), Firmine Richard (comédienne), Jacob Devarieux (musicien), Lilian Thuram.

Dans le cadre de cette mobilisation, ils ont signé une tribune sur le site du Huffington Post. Et d’autres figures des médias et du cinéma (France Zobda, Harry Roselmack, Patrick Poivre d’Arvor, Anne-Sophie Lapix, Julien Arnaud…) se joint à leurs voix : « Se servir un verre d’eau. Prendre une douche. Se préparer un café, un thé. Utiliser des toilettes décemment. Se laver les mains pour éviter les maladies: grippe, diarrhées, pneumonies… Des gestes naturels, habituels et pourtant, en Guadeloupe, près d’un Guadeloupéen sur deux n’a plus cette chance au quotidien, depuis des années. »

« Cette tribune c’est la porte ouverte sur plusieurs dizaines de milliers de cuisines et salles de bain inutilisables, et sur ces familles prenant de leur temps pour trouver des solutions avant et après leur journée de travail. Une porte ouverte sur ces robinets qui une fois ouverts crachent de l’eau aux couleurs terre ou pire encore », renchérissent-ils.

« Certaines familles pratiquent le système D, récupèrent l’eau de pluie comme dans les contrées les plus reculées pour subvenir à leurs besoins. 4 jours sans eau. Comment résister? Puis l’eau revient par surprise… c’est le soulagement, mais quelques heures plus tard disparaît à nouveau ou revient par filet en pleine nuit. Et personne ne sait pour combien de temps. Personne ne sait pendant combien de jours le suspense va encore durer. Combien de mois? Combien d’années? En fait, ce petit suspense dure depuis des décennies. Il a maintenant trop duré », écrivent-ils indignés.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire