© Discover Dominica

Fortement touchée par l’ouragan Maria en septembre dernier, la Dominique reste résiliente et active. Les autorités de l’île ont lancé le site Dominica Update à destination des professionnels du tourisme et voyageurs pour suivre en temps réel les étapes de sa reconstruction.

Reprendre une vie normale et redevenir une île chaleureuse et accueillante. C’est ce à quoi aspire l’île de la Dominique, trois mois après le passage de l’ouragan Maria. Discover Dominica Authory (le site de l’office de tourisme de l’île) a annoncé la création de son nouveau site, ouvert à tous : Dominica Update. Les visiteurs peuvent suivre en temps réel les étapes de la reconstruction de l’île.

Capture d'écran Discover Dominica
La page d’accueil du site Dominica Update.

Les autorités souhaitent ainsi rassurer les professionnels du tourisme et les voyageurs. Ils ont accès aux dernières informations concernant l’hébergement, le transport ou encore l’ouverture des sites naturels – en voie de progression. En outre, dès janvier 2018, plusieurs de ces lieux naturels seraient susceptibles d’accueillir à nouveau du public (Trafalgar Falls, Syndicate Nature Trail, Emerald Pool, Fort Shirley, Indian River et le Jardin Botanique de Roseau) selon les autorités, l’agence nationale des Parcs, Forêts et de la Vie Sauvage, ainsi que des partenaires locaux.

Les hôtels également sur le pied de guerre

Toujours selon le site Dominica Update, 22 hôtels sont de nouveau disponibles à la réservation. Parmi eux, on compte : Atlantique View Resort, Caribbean Seaview Apartments, Classique International, Coffeeriver Cottages, Emerald View Apartments, Hibiscus Valley Inn, Le Petit Paradis, Picard Beach Cottages. Bien que tous les services ne soient pas garantis, les hôtels disposent de deux éléments indispensables : l’eau et l’électricité.

Les dessertes aériennes et maritimes opérationnelles de nouveau 

Les rotations aériennes et maritimes en direction de la Dominique ont également repris. Vous pouvez donc prendre par exemple depuis la Guadeloupe et la Martinique, avec Air Antilles ou Winair, ou prendre le large avec l’Express des Îles (qui dessert aussi la Martinique et Sainte-Lucie).

 

Articles similaires

Laisser un commentaire