Bouteilles de champagne
©Shutterstock

| INFOGRAPHIES | Le champagne est particulièrement prisé durant les fêtes. Et les Outre-mer ne font pas exception. La Guadeloupe, la Martinique et la Réunion font partie des plus gros importateurs de champagne au monde. En 2016, les trois départements ont importé 3,9 millions de bouteilles, pour une valeur de 50 millions d’euros.

La bulle est à la fête en cette fin d’année. Et ce ne sont pas les Antilles françaises et la Réunion qui démentiront cette tendance. Les trois départements des Outre-mer se classent en bonne position dans le bulletin des expéditions de champagne en 2016, dévoilé par le comité interprofessionnel de vins de Champagne. En 2016, la Champagne a réalisé un chiffre d’affaires de 4,71 milliards d’euros, accusant un léger retrait de 0,6%  – sa seconde meilleure performance après une année 2015 record.

Les trois départements se classent notamment derrière les marchés britannique, américain, allemand et chinois, parmi les 194 pays recensés par l’organisme. En 2016, les expéditions en volume s’établissent à 306,1 millions de bouteilles, en recul de 2,1%.

« Les expéditions à destination des départements, régions et collectivités d’outre -mer s’établissent à 4,8 millions de bouteilles pour un chiffre d’affaires de 64,7 millions d’euros », précise le rapport. Toutefois, elles accusent un recul de 5,7% en volume. La raison : « une baisse à destination des trois principales zones : la Guadeloupe (-9,9%), la Réunion (-7,8%) et la Martinique (-11,4%) ».

Champagne Outre-mer
© Capture Comité des vins de Champagne

Une conjoncture 2016 difficile

La France reste le premier marché du Champagne (à 157,7 millions de bouteilles expédiées, 52% de ses volumes et 44% de sa valeur totale). Mais en 2016, l’Hexagone a été particulièrement affecté par la conjoncture, notamment à cause du gel des vignes, les difficultés économiques dans l’industrie de l’hôtellerie et la restauration et la guerre des prix dans la grande distribution.

« Au total, les expéditions en volume s’établissent à 306,1 millions de bouteille, en recul de 2,1% », détaille le rapport. « Le chiffre d’affaires se maintient néanmoins, à 2,1 milliards d’euros (-0,4%), grâce à une montée en gamme (+2,2%). »

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.