La troupe de comédiens de « Ki Janw Twouvéy » démarre le 10 octobre prochain, une tournée de six dates en Guadeloupe. Une nouvelle étape dans cette aventure qui ne finit pas de plaire.

Ils sont cinq : deux femmes et trois hommes et forment une troupe qui détonne sur scène. « Ki Jan Twouvéy » est devenue en quelques années, une référence dans la comédie antillaise. L’équipe composée de Jean-Hugues Bonny, visage familier que vous avez sûrement déjà aperçu sur les réseaux sociaux, Karine Rélimien, Willy Lambourdière, Lory Maillard et et Chrystelle Miath (remplacée sur la tournée par Audrey Postel, ndlr) débarquent sur scène en Guadeloupe et à Marie-Galante pour une tournée détonnante qui débute le 10 octobre prochain.

Lancée en 2009, la comédie antillaise est une grande habituée de la scène avec à son actif plus d’une trentaine de prestations. Si la scène est leur terrain de jeu de prédilection, sur le web, la troupe est aussi à l’aise. En quelques années, les joyeux lurons ont atteint puis dépassé le million de vues sur Youtube grâce à leurs nombreux sketchs. Des stats costauds et des heures de rires compilées qui prouvent que la fine équipe plaît.

Des Abymes au national

Remontons quelques années en arrière, plus précisément en 2009. C’est cette année là que la troupe voit le jour et démarre son ascension dans le milieu de la comédie. Leurs premiers sketchs, « A la poche », « Assiré tou risk », « Draguè la », « Vincent Kartel à la Bleach Factor » ou encore, « NPLM TV aux JO de Lombres » placent la troupe sous le feu des projecteurs et sur le web, où on les croise à maintes reprises sur divers réseaux sociaux.

Outre la scène, la troupe est aussi derrière un micro. Avec le titre «Je vends un cochon» qui sort en pleine période de Noël, Ki Janw Twouvéy réalise un nouveau carton qui dépasse les frontières locales pour s’offrir une exposition nationale à travers un magazine de la chaîne TF1.

Mais alors, qu’est-ce qui fait le succès de cette troupe qui compte plus de 100 000 abonnés sur les réseaux sociaux et aux millions de minutes visionnées sur le web ? Sûrement, leur talent, leur fraîcheur et une touche « Made in Ki Janw Twouvéy » que l’on retrouve à travers les nombreux personnages qu’ils interprètent. Dans leurs sketchs, tout le monde y trouve sa place. « Jeunes, adultes, retraitées, bacheliers, recalés, bac +7 : la série Ki Janw Twouvéy a été conçue pour tous. Seule condition : être un minimum créolophone… », explique l’équipe.

Parmi leurs succès, la série « Conmissariat » qui met en scène une fine équipe de gardiens de la paix qui ont une vague connaissance de leur métier. C’est la deuxième série d’envergure réalisée par la troupe après « Sé nou menm », diffusée en juillet 2015. Un carton de plus pour Ki Janw Twouvéy qui caricature parfaitement le quotidien des policiers.

 

Un vent de fraîcheur sur la scène comique locale qui ne laisse pas indifférent. Petit à petit, la troupe attire l’attention et c’est ainsi que depuis 2014, vous retrouvez régulièrement sur vos écrans l’un des visages de la troupe, Jean-Hugues. Le jeune comédien a déjà à son actif plusieurs vidéos tournées pour la chaîne CANAL+. Souvenez-vous les débriefs de Jean-Hugues lors de l’Euro 2016, la série « Versailles » et le film culte « Star Wars » revisités par le comédien, font un carton littéral sur le web. Son visage ne passe pas inaperçu et offre une exposition supplémentaire à Ki Janw Twouvéy.

 

Une tournée à la saveur piquante

Le 10 octobre prochain, la troupe de comédiens démarre une tournée de six dates à travers la Guadeloupe et à Marie-Galante. Un nouveau challenge pour les cinq éléments de la comédie antillaise qui n’est pas sans rappeler des succès passés tels que Pawol Pou Ri, une série de sketchs diffusée dans les années 2000 qui s’invitaient régulièrement en soirée dans les foyers des Guadeloupéens. Avec l’avènement du web, Ki Janw Twouvéy s’invite à la fois dans vos téléviseurs, mais aussi sur vos écrans d’ordinateurs, smartphones et sur scène !

Si vous êtes en Guadeloupe ces prochaines semaines, vous pourrez ainsi découvrir les nouveaux sketchs et personnages concoctés par la jeune équipe que vous retrouverez dès le 10 octobre à la salle Robert Loyson, au Moule puis à Basse-Terre, au Lamentin, à Pointe-à-Pitre, au Gosier ou encore, à Marie-Galante. Un focus sur le quotidien aux Antilles, ses problématiques, ses figures qui vous feront rire à gorges déployées et surtout, (re)découvrir le talent fou de cinq comédiens qui n’ont pas leurs langues dans leurs poches. Vous êtes prévenus !

Articles similaires