Au terme de quatre jours de projections et débats à New-York, le Chelsea Film Festival a récompensé le journaliste et producteur Harry Roselmack et le réalisateur et acteur Jonas Dinal, tous deux originaires de la Martinique.

Et la mention spéciale du jury pour un long métrage revient à… « Fractures » de Harry Roselmack. Le journaliste et producteur originaire de la Martinique a remporté un prix ce dimanche 22 octobre 2017, à l’occasion du Chelsea Film Festival à New York. Pour cette édition 2017, 90 films de 26 pays différents ont été projetés au cours de l’événement cinématographique. Deux jours avant, il a dévoilé en avant-première mondial son premier film, écrit et réalisé par ses soins, dont la date de sortie n’est pas encore définie.

Une autre pépite de la Martinique s’est distinguée durant l’événement : Jonas Dinal. Acteur et réalisateur du court métrage « Plane », présenté au programme French Caribbean Movies, il a été distingué pour le choix de l’un de ses acteurs secondaires dans un court métrage : Moussa Sylla. Le jeune acteur interprète le rôle de Jimmy, frère du protagoniste du film, atteint d’autisme.

D’autres productions françaises ont reçu également les félicitations du jury de l’événement créé par Ingrid Jean-Baptiste en 2013. À l’instar de la Lyonnaise Marion Filloque, qui a remporté la mention spéciale du jury pour son court métrage « Les Âmes Sœurs » (« Soul mates »). Le Petite Prix Awards est revenu au Français Jacques Samuel Cohen-Bacry pour son court métrage « I fan to tell you ».

Les gagnants du Chelsea Film Festival 2017 © Mediaphore

 

Articles similaires