Le Président du Conseil Territorial de Saint-Martin s’est exprimé ce mercredi soir pour donner quelques nouvelles. Selon Daniel Gibbs, la quasi-totalité de l’île de Saint-Martin serait détruite.

Plusieurs heures après le passage meurtrier de l’ouragan IRMA sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l’heure est au constat. Un bilan difficile à dresser tant les deux îles sont défigurées et méconnaissables. Ce mercredi soir, les deux îles sont encore coupées du monde. Réseaux téléphoniques hors service, moyens de communications limités, sans compter, l’état désastreux des aéroports qui ne peuvent recevoir d’appareils et par conséquent de secours en provenance des îles avoisinantes.

« C’est indescriptible », admet impuissant, le Président du Conseil Territorial de Saint-Martin, Daniel Gibbs joint ce mercredi soir par nos confrères de Radio Caraïbes International (RCI). « Nous avons besoin de tout », assène t-il de nouveau, en expliquant son impuissance face à la situation, ne sachant pas où redirigé les personnes sinistrées, les malades qui ont besoin de soins et autres personnes en difficultés. Plus inquiétant, l’arrivée prochaine d’un nouvel ouragan dénommé José.

Ce mercredi, le Président de la République, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’un plan national de reconstruction pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Pour le financer, « un fonds d’urgence sera mis en place », a-t-il ajouté.

La Ministre des Outre-mer, Annick Girardin arrive cette nuit aux environs de 1h du matin en Guadeloupe. Elle sera à bord d’un avion chargé de renforts humains et matériels, en secours aux populations des Îles du Nord, suite au passage du phénomène cyclonique IRMA, annonce la Préfecture de l’île.

Pour l’heure, le bilan provisoire fait état de 6 morts dans les Iles du Nord et plusieurs blessés graves. Non loin de Saint-Martin, Saint-Barthélemy doit aussi faire face à de nombreuses pertes. Selon nos informations, l’aéroport Saint-Jean-Gustave-III à Saint-Barthélemy a été ravagé et donc inexploitable. Les liaisons aériennes avec la métropole, ne devraient pas reprendre avant plusieurs jours, le temps de déblayer et rendre la structure. Pour l’heure, l’interdiction de tous les vols, sauf cas d’urgence, reste en place jusqu’à vendredi.

L’île de Barbuda située non loin des Iles du Nord a également souffert du passage de l’ouragan IRMA. Selon le Premier ministre de l’île, Barbuda serait totalement dévastée.

Articles similaires