Alors que l’ouragan Irma arrive sur les petites Antilles, les prévisionnistes observent avec attention la progression du phénomène. Un ouragan qui a d’ores et déjà trouvé sa place dans l’histoire des cyclones.

Dans son dernier bulletin météorologique, Météo France confirme qu’IRMA poursuit encore son renforcement dans son approche vers le Nord des Petites Antilles. Le temps passe et l’ouragan de catégorie 5 ne cesse de s’intensifier. Conséquence directe : des rafales atteignant dès ce mardi soir les 360 km/h.

Les prévisionnistes sont formels : avec ses vents maximum de 295 km/h près de son centre et des rafales à plus de 350 km/h, l’ouragan IRMA constitue un phénomène extrêmement dangereux, sans précédent. Selon les données de Météo France, il faut remonter à 1988 avec l’ouragan GILBERT pour avoir des valeurs de vents comparables.

IRMA parmi les 5 ouragans les plus intenses de l’Atlantique

Dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs îles seront directement impactées par la zone intense du phénomène. Barbuda, Antigua puis Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Anguilla subiront des vents violents et destructeurs, précise Météo France. Ajoutés à cela, des pluies diluviennes. Dans les Iles du Nord, le niveau de vigilance rouge cyclone a été très vite annoncé afin d’anticiper et préparer au mieux le passage de l’ouragan IRMA de catégorie 5, maximum sur l’échelle d’intensité des ouragans.

Avant IRMA, d’autres ouragans ont marqué les esprits tant ils étaient intenses. A commencer par Dog, en 1950, puis Camille en 1969, Allen en 1979, Gilbert en 1988 et enfin, IRMA en 2017. Voilà en quelque sorte, la liste des 5 ouragans les plus intenses de toute la zone Atlantique Nord Tropicale, Golfe du Mexique et dans la Mer des Caraïbes.

Articles similaires